Soler a atteint le but avec les deux bras cassés

26/06/2021 à 21:49 CEST

Le métier de cycliste implique de nombreux sacrifices. Et aussi la douleur. Très peu de gens, probablement seulement un coureur professionnel, endureraient 46 kilomètres à vélo avec les deux bras cassés. C’est ce qu’il a fait aujourd’hui Marc Soler après avoir été l’une des principales victimes de la première des deux chutes massives survenues lors de la première étape.

Le coureur catalan n’a subi qu’une étape et, en principe, ne devrait pas être opéré. Trois sont les fractures qui ont été découvertes lors de la révision effectuée à l’hôpital : les deux têtes radio et la tête du cubitus gauche, qui viendrait être les coudes cassés des deux bras, un panorama noir pour se déplacer à vélo et atteindre la ligne d’arrivée, même si c’était la dernière. Lorsqu’on l’a vu entrer avec un visage douloureux C’était déjà un signe qui indiquait que le couloir de Vilanova i la Geltrú souffrait de quelque chose de grave, la première victime espagnole. L’équipe Movistar s’est retrouvée sans l’un de ses coureurs importants lors du premier changement et maintenant elle devra affronter le reste du Tour, en totalité, avec sept au lieu de huit coureurs.

Alejandro Valverde Il a également touché le sol, bien que cette fois, il s’agissait du deuxième accident massif. Il n’a subi que des égratignures sur un bras, mais une fois qu’il a perdu le contact avec le peloton principal, il a retiré le vétéran pour ne pas gaspiller des forces simplement parce que, pensant, peut-être qu’aujourd’hui il a une chance, s’il n’y a plus de contretemps, à son arrivée au Bretagne, avec un peu plus de dureté que le mur de la Fosse aux Loups, où aujourd’hui il a triomphé seul pour porter du jaune Julien Alaphilippe après une puissante attaque sur le reste des personnages à deux kilomètres de la ligne d’arrivée. Personne ne pouvait le suivre, pas même Mathieu van der Poel, qu’avec tous ses coéquipiers touchés par la chute, il n’avait personne pour le placer à la place idéale et tenter au moins de contrer le champion du monde.

Chute dans le Giro

Soler quitte le Tour, après qu’une chute l’a également séparé du Giro où il menait Movistar. Comme il n’y a pas de déplacement dans les trois fractures dont il souffre, en principe, il pourrait participer à la Vuelta. Soler a été inclus in extremis dans le Tour par son équipe.

Share