Sony s’attend à ce que les bénéfices diminuent après le boom de la pandémie

La société japonaise Sony Corp (6758.T) a annoncé mercredi qu’elle s’attend à ce que le bénéfice d’exploitation recule de 4,3% cette année après le bénéfice record des ventes de musique, de jeux et d’autres contenus aux personnes contraintes de rester chez elles par les mesures de verrouillage COVID-19.

Cette demande a aidé Sony à poursuivre son passage de l’électronique grand public au contenu de divertissement et aux services d’abonnement numérique, bien que les analystes aient déclaré qu’elle pourrait diminuer à mesure que de plus en plus de personnes sur des marchés clés tels que les États-Unis se feront vacciner contre le nouveau coronavirus.

Pour l’année commerciale commencée le 1er avril, Sony prévoyait que son bénéfice tomberait à 930 milliards de yens (8,53 milliards de dollars), manquant la moyenne de 976,4 milliards de yens de 19 estimations des analystes, selon les données de Refinitiv.

Sony a profité de la forte demande pour sa nouvelle console de jeux PlayStation 5 l’année dernière, qui a été lancée sur les marchés clés en novembre et s’est rapidement épuisée. Il souhaite utiliser la console pour encourager les téléchargements de jeux en ligne et attirer des abonnés.

Pour renforcer le contenu de divertissement, Sony poursuit des acquisitions et des accords de distribution. En décembre, Sony a accepté de racheter Crunchyroll, l’activité d’animation d’AT & T Inc (TN), ce qui lui a valu 3 millions de nouveaux abonnés dans 200 pays.

Ce mois-ci, Sony a déclaré avoir conclu un accord avec Walt Disney Co (DIS.N) pour proposer des films «Spider-Man» et d’autres films sur le service de streaming de Disney après leur diffusion sur le service Netflix Inc (NFLX.O), qui avait déjà convenu d’un accord de streaming.

Au cours des trois mois de mars, Sony a enregistré un bénéfice de 66,5 milliards de yens – presque le double de la même période un an plus tôt. Ce résultat est comparé à une moyenne de 76,1 milliards de yens de cinq estimations d’analystes compilées par Refinitiv.