Accueil Sport Alliance de Lima: Daniel Ahmed | “La débâcle sportive à Alianza...

Alliance de Lima: Daniel Ahmed | “La débâcle sportive à Alianza Lima est due à l’équipe qui s’est constituée au début de l’année” | League 1 nczd | FOOTBALL-PÉRUVIEN

Alianza Lima a connu une véritable tragédie après avoir été reléguée en deuxième division du football péruvien. Les Bleues et Blancs ont perdu face au Sport Huancayo 2-0 lors de la dernière date de la phase 2 de la Ligue 1 et ont été condamnés à jouer en Ligue 2 l’année prochaine.

Après la catastrophe sportive, certains travailleurs ont décidé de quitter l’institution, parmi eux, Daniel ahmed, entraîneur de la première équipe.

Dans un son qui a rapidement circulé sur les réseaux sociaux. le coach argentin met en lumière ce qu’il a vécu lors de son séjour à Alliance de Lima, ce qui n’était apparemment pas le plus agréable.

«Ce football péruvien est très sale, ayant des Péruviens très capables comme vous et comme d’autres que j’ai rencontrés. Il est dominé par des gens très sales », explique-t-il Ahmed.

“J’ai passé 25 jours en tant qu’entraîneur de la première équipe et 11 mois à réformer une institution corrompue par des contrats exagérés, par des recrutements de joueurs mal faits.”

«Un club qui en 119 ans n’a qu’une esplanade, où ils ont construit un stade et n’ont même pas acheté cet endroit, ils en ont fait don. Cela signifie qu’en 119 ans aucun dirigeant n’a fait d’efforts pour que l’Alliance ait la grandeur que son peuple dit », ajoute l’Argentin.

Alianza est formidable grâce à son personnel, pas à cause de la gestion qu’elle a eue. Ils tuent ce Fonds Kakhol lavan, mais ce sont des gens qui sont entrés en janvier et qui lui reprochent cette baisse. Les gens le savent, la pré-saison a commencé le 5 janvier. Cela signifie que le campus n’a pas été mis en place le 1er janvier, il a été mis en place en 2019 ».

«Il y avait un entraîneur qui a beaucoup d’influence sur l’équipe, des gens qui venaient du sport, avec beaucoup d’influence sur le team building. Ces gens ont peu, ils ont investi plus de 8 millions dans le football péruvien. Ce sont des fans d’Alianza, qui ne veulent pas voler le club et mangent le plat que les précédents ont cuisiné».

«Toute la société juge des gens qui ne sont pas responsables de ce qui arrive à Alianza, cela a une longue histoire et il y a très longtemps. Chez Alianza, j’étais en charge du processus, il n’y en avait pas qu’un seul. Dans Alliance pour chercher un joueur, un intermédiaire est venu (…) ».

«Dans les catégories mineures, un entraîneur a dirigé deux catégories, 60 garçons. Mais ce que nous avons fait cette année était énorme, je suis venu pour le développement, la débâcle sportive est à cause de l’équipe qui s’est constituée en début d’année. Plus tard, il y a eu des décisions de retirer des joueurs de la première équipe, pour des raisons «X», dans ce cas comme les Uruguayens, qui ont affaibli le groupe. Trois entraîneurs sont passés par cette équipe, et les 3 champions nationaux, Bengoechea, Salas et moi-même. La seule différence est que Bengoechea a commencé avec une pré-saison et une équipe complète, Salas cinq mois avec l’équipe et en plus de ces 5 mois avec plus de joueurs dans leur équipe et j’avais 25 jours, 365 jours par an. Avec une équipe extrêmement épuisée avec Cruzado et Quijada blessés (…) C’était tout ce qu’il y avait »

«Ils m’ont demandé 20 000 fois d’attraper l’équipe et pour que je fasse du bien au club, j’ai attrapé quelque chose de vraiment difficile, car les entraîneurs de pré-saison ne pouvaient pas y parvenir. J’ai eu 25 mois dont 7 étaient des matchs, sur ces 18 jours, 7 étaient régressifs, les joueurs ne s’entraînent pas, cela veut dire que j’avais 11 jours. Sur ces 11, 7 jours étaient les jours avant le match. Cela veut dire que j’avais 4 jours pour m’entraîner Et je suis le coupable de la descente d’Alianza? Je ne suis pas le méchant du film “

Plus d’informations sous peu …