Accueil Sport “Alors la faute incombe à la police”

“Alors la faute incombe à la police”

La condamnation et l’emprisonnement de Pablo Hasél continue de servir la gauche la plus radicale pour détruire les centres de diverses villes de notre pays. Destruction de mobilier urbain, incendies de containers, pillages de commerces, affrontements avec la police … La violence ne s’arrête pas dans ces protestations de la prison du rappeur, prétexte pour tout détruire, y compris les magasins.

Les incidents les plus graves ont été enregistrés à Barcelone, où les radicaux ont effectué des pillages dans différents magasins situés au centre de la ville. Le Passeig de Gràcia, adjacent à cette place, a été pillé en grand nombre magasins -comme Mango, Kenzo, Nike et Diesel-, quelque chose qui a scandalisé de nombreux citoyens et aussi un Luis Figo qui a explosé sur leurs réseaux sociaux.

«La liberté d’expression est plus belle avec Nike! Et puis la faute revient à la police … », l’ancien footballeur portugais du Real Madrid et de Barcelone a écrit sur son profil Twitter, un message qui compte déjà près de 6 000 RT et 18 000 «j’aime». Le Portugais mentionne également le compte SUP Baleares (Unified Police Union), qui a publié l’une des vidéos dans lesquelles vous pouvez voir plusieurs de ces manifestants éclater et piller un magasin Nike.

Un autre athlète comme Feliciano Lopez Il a également regretté les images très sérieuses qui ont été vues ces derniers jours en raison de ces vandalisme par les défenseurs de Pablo Hasél. “Quelle honte Barcelone ce que vous êtes devenu … Même si vous êtes toujours aussi belle …”, a écrit le joueur de tennis en catalan sur son compte Twitter, recevant instantanément insultes et attaques des indépendantistes et de la gauche radicale. Un Feliciano López qui s’est également moqué du pillage: “Et le nouvel anti-système Nike?”