Accueil Sport Avec un penalty et des fans, Necaxa bat San Luis 1-0

Avec un penalty et des fans, Necaxa bat San Luis 1-0

De la rédaction

Journal La Jornada
Samedi 16 janvier 2021, p. a31

Malgré le fait d’avoir un homme en moins, bien qu’encouragé par ses supporters dans les tribunes du Victoria Stadium, Necaxa a remporté sa première victoire en battant San Luis 1-0, tandis que Bravos a fait match nul et vierge avec Tijuana lors de la deuxième journée du tournoi Guardianes 2021.

Ian González a inscrit un penalty à la 90e minute pour donner la victoire aux Rayos tandis que Pablo Barrera a raté un tir de onze pas dans la dernière minute. De cette façon, San Luis a été laissé sans buts, tandis que Necaxa a atteint trois points.

C’était le deuxième match avec des fans pour Necaxa, qui, selon les directives du stade gouvernemental d’Aguascalientes, a admis 30% de sa capacité, soit 7 000 personnes.

Le duel a été tiède bien qu’il y ait eu des moments dramatiques dus à un blessé et deux pénalités. San Luis a été plus féroce à l’attaque, avec des tirs manqués de Pablo Barrera et Javier Güémez.

Pour compléter cela, les Rayos ont subi un coup dur après l’expulsion de Fernando Arce à la 48e minute pour un deuxième avertissement.

Peu de temps après, Unai Bilbao a subi une blessure spectaculaire en tombant sur le terrain dans la lutte pour le ballon avec Nicolás Ibáñez. La blessure était si grave qu’elle a soulevé une partie de la peau et exposé une partie de l’os du genou, forçant le joueur à abandonner le duel.

La clôture, avec huit minutes supplémentaires, était passionnante, après que Damián Batallini ait commis une faute sur Alejandro Andrade, pour lequel un penalty a été marqué pour Necaxa. Ian González a reçu la peine maximale avec succès.

Presque immédiatement, un autre penalty a été inscrit pour une main de Mario Luna. Pablo Barrera était chargé de tirer depuis les onze marches, mais n’a pas réussi à faire voler le ballon.

Plus tard, Ciudad Juárez a fait match nul 0-0 avec Xolos au stade olympique Benito Juárez. Le gardien de Tijuana, Jonathan Orozco, avait été un facteur dans l’arrêt de plusieurs tirs, mais à 75 ans, il a commis une faute à l’intérieur de la surface, donnant un penalty aux locaux.

Avec une grande confiance, Darío Lezcano a tiré depuis onze pas, mais a envoyé le ballon sur la barre transversale, perdant ainsi l’occasion de prendre l’avantage.