Accueil Sport Avis du jour sur Sporting: les tables de David Gallego

Avis du jour sur Sporting: les tables de David Gallego

Dans la Ligue Covid, qui est en passe d’être la première à être marquée du début à la fin par la pandémie, Gallego a pu tirer le meilleur parti de ce qui était mis sur la table. Et tout cela sans protester contre le manque de renforts: trois en deux fenêtres, un record pour ce qui est habituellement stylé dans ces lieux. Après plus d’une demi-saison, la philosophie galicienne recueillie dans les tables galiciennes a porté ses fruits.

Le vertige est revenu en première ligne et Djuka, le deuxième investissement en importance dans l’histoire de SAD, a apprécié plus qu’un bitcoin. Gallego a réussi à atteindre et à gérer le succès. Reste à voir maintenant s’il continuera à avoir une si bonne main pour que ce succès se maintienne dans le temps et serve pour que le sportinguismo, chargé jusqu’aux barres de l’épuisement pandémique, ait quelque chose à célébrer à la fin du cours au-delà d’avoir pris le tournoi des quartiers.

Il reste également à voir comment les commandements de Gallego résisteront aux revers, le cas échéant, et à la tension d’avoir un gradin à l’arrière du cou serrant l’équipe locale et ne frappant pas (virtuellement) comme avant.

décoration

Il reste également à voir comment les commandements de Gallego résisteront aux revers, le cas échéant, et à la tension d’avoir un gradin à l’arrière du cou serrant l’équipe locale et ne frappant pas (virtuellement) comme avant. Et pour cela, vous avez également besoin de tables, même si elles sont d’un autre type.