Accueil Sport Carlos Sainz: “Je n’aurais pas pu souhaiter un meilleur départ”

Carlos Sainz: “Je n’aurais pas pu souhaiter un meilleur départ”

Carlos Sainz a été téléchargé pour la première fois ce mercredi vers Ferrari lors du test privé organisé par l’équipe italienne pour ses pilotes. Le Madrilène a bouclé un total de 118 tours du circuit de Fiorano et, selon ce qui s’est passé, a roulé si vite que Leclerc.

Ça fait un jour que je n’oublierai jamais. Aujourd’hui l’alarme a sonné à l’aube car nous avons eu quelques rendez-vous avant de sortir sur la piste. L’un des moments les plus spéciaux pour moi a été d’arriver sur le circuit et de voir le numéro 55 sur la Ferrari. Je voulais vraiment monter dans la voiture et commencer à conduire. Le premier que j’ai donné a été incroyable », a commencé par dire Carlos Sainz.

«Ensuite, nous avons commencé à travailler et Je suis satisfait de la façon dont la journée s’est passée. Nous avons pu terminer un vaste programme et J’ai pu me familiariser avec le set-up, les ingénieurs, la mécanique, le volant et les procédures, qui sont différents de ce à quoi j’étais habitué en 2020 », a-t-il poursuivi.

C’était super d’avoir mon père ici avec moi à un moment si important de ma carrière. Je tiens à remercier Mattia, Laurent et tout le monde chez Ferrari de m’avoir accueilli si chaleureusement lors de mes débuts avec la voiture 2018. Je suis très content et je n’aurais pas pu souhaiter un meilleur départ»A conclu Carlos Sainz.

Le président de Ferrari ne voulait pas rater les débuts de Carlos Sainz

Comme l’a souligné l’Espagnol, il ne voulait pas rater une journée aussi spéciale pour lui, John Elkann. Le président du groupe Fiat FCA et Ferrari ont souhaité accueillir Carlos Sainz en personne, ce qui n’est généralement pas habituel.

Le pilote de 26 ans a tourné avec le SF71-H de 2018. Et c’est que Carlos Sainz Vous ne pourrez pas monter sur ce que sera votre voiture en 2021 avant la pré-saison, qui débutera le 12 mars Comme vous n’aurez qu’un jour et demi pour faire rouler la voiture, Ferrari a considéré ce test comme “une occasion pour Sainz de se familiariser avec les procédures et de rencontrer l’équipe d’ingénieurs avec lesquels il travaillera cette saison ».

Carlos Sainz, qui ridera à Fiorano ce jeudi, s’est senti très à l’aise et a eu une bonne communication avec Ricciardo Adami, qui sera son ingénieur en chef. Le Madrilène a pratiqué les sorties, les entrées dans les stands et les changements de réglages sans revers.

Leclerc, Sainz et le test Ferrari privé

Avant que son nouveau partenaire ne monte dans la voiture, Charles Leclerc a parlé des débuts de Carlos Sainz comme ceci: «Je me souviens bien de la première fois avec Ferrari, ça ne peut pas être oubliéIl y avait tellement d’émotions… Je n’étais pas pilote officiel de la Scuderia Ferrari à l’époque, mais je ne l’oublie pas car c’était ma première Formule 1. Je suis sûr que Sainz n’oubliera jamais».

Aussi sur l’importance de ces tests: “Cela aide beaucoup à conduire avant le début de la saison et aussi avec une voiture, même si c’est celle de 2018, car les procédures sont très similaires à celles que nous avons eues cette année. Aussi travaille avec des ingénieurs et des mécaniciens pour obtenir les meilleures performances possibles à tout moment, c’est quelque chose de commun, bien qu’il ne s’agisse pas de la concurrence elle-même. L’intention d’aller toujours mieux est toujours présente ».