Accueil Sport Casemiro donne son envol à un Madrid terne à Valladolid pour faire...

Casemiro donne son envol à un Madrid terne à Valladolid pour faire pression sur l’Atlético

L’insistance de Casemiro qui, à sa troisième tentative, a réussi à marquer d’une tête, a donné la victoire (0-1) à un Real Madrid qui a plus souffert que nécessaire avant un Real Valladolid qui a fait preuve d’impudence et d’envie et qui, à son meilleur moment de jeu, a été rompu après le but du joueur hispano-brésilien qui laisse l’équipe de Zinedine Zidane à trois points de retard sur la direction de l’Atlético Madrid.

Madrid a clairement indiqué, dès le début, qu’ils ne voulaient pas de surprises. Conscient qu’il ne pouvait plus échouer et qu’il avait une belle opportunité de couper le désavantage avec le leadership après la chute de l’Atlético Madrid. est sorti en pressant. Les habitants ne se sont pas laissés intimider et, à la première occasion, ils ont créé un danger. À tel point que sans la performance de Courtois, ils auraient ouvert le score à la 7e minute.

Orellana a réussi à finir et le rejet du but belge a atteint Janko, dont le tir a également détourné Courtois dans un coin. La tension est restée après le corner, alors qu’Alcaraz a également tenté de surprendre le gardien du Real Madrid, sans y parvenir. Un départ plein d’espoir pour l’équipe Blanquivioleta. Le but belge a soutenu le Real Madrid.

Valladolid était courageux. Le Real Madrid attendait l’échec du rival, Le dynamisme imprimé de Modric et la qualité individuelle ont été mis en évidence dans des jeux tels que la passe de Kroos sur Asensio, dont la décoche s’est produite hors-jeu. Mais c’est le Real Valladolid qui a combattu le plus dur, à la recherche de la surprise.

Vinicius a commencé à revendiquer la proéminence avec ses débordements, et la défense locale a dû travailler dur pour l’arrêter. Mariano, qui est venu remplacer Benzemá, voulait également se défendre et, bien qu’il ait marqué, il l’a fait dans une compensation de hors-jeu. Il n’y avait pas de temps pour se détendre dans un domaine ou un autre.

Casemiro a déploré après avoir raté une chance claire. Sa tête confortable, après un coup franc dans lequel il a battu Bruno, passait bien au-dessus du but défendu par Masip. Il n’y avait pas le temps pour beaucoup plus. Le match était ouvert et, avec cette bonne image offerte par le Real Valladolid, la pause était atteinte avec le 0-0 initial.

Avec les mêmes 22 joueurs, le match a repris, sous les mêmes paramètres que le précédent. Avec un Real Valladolid bien intentionné, qui a eu une belle opportunité d’ouvrir le score, après un échec défensif de l’équipe visiteuse, mais encore une fois Courtois a empêché le but local, effaçant le tir à bout portant d’Orellana.

Avant que, Casemiro a été laissé seul dans la vente aux enchères après un virage et, encore une fois, il est allé large. Mais ce sont les Valladolid qui ont montré la morsure la plus offensive, recherchant avec insistance la région de Madrid. Mais, encore une fois, alors que l’équipe de Blanquivioleta jouait mieux, le but du rival est arrivé.

À la troisième fois, ils disent que c’est le charme, et Casemiro a réussi une tête efficace après un corner, qui a surpris Masip, élevant ainsi le premier objectif vers l’électronique. Sergio González a déplacé le banc, amenant deux attaquants: Weissman et Kodro, pour chercher l’égalité, peu de temps après que Zidane ait présenté Isco, Hugo Duro et Arribas.

Mais les changements n’impliquaient aucune variation dans l’avenir du choc et, bien que les gens de Valladolid aient jeté le reste à la recherche d’un point, ils ne pouvaient rien faire pour empêcher le triomphe de Madrid, qui coupe ainsi les points du leader, après sa chute contre Levante.

0 – Real Valladolid: Masip; Luis Pérez, Joaquín, Bruno, Nacho; Alcaraz (Fede San Emeterio, m.83), Roque Mesa (Kodro, m.72); Orellana, Kike Pérez (Óscar Plano, m.83), Janko (Jota, m.60); Guardiola (Weissman, m.72).

1 – Real Madrid: Courtois; Lucas Vázquez, Varane, Nacho, Mendy; Modric, Casemiro, Kroos; Asensio (Isco, m.67), Mariano (Hugo Duro, m.67), Vinicius (Arribas, m.67).

Buts: 0-1, m.65: Casemiro.

Arbitre: Guillermo Cuadra Fernández (Comité des Baléares). Il a montré du carton jaune à Rubén Alcaraz (m.60), Nacho Martínez (m.70), Orellana (m.76), Óscar Plano (m.85), du Real Valladolid, et à Lucas Vázquez (m.69), Arribas (m.78), du Real Madrid.

Incidents: Match correspondant à la vingt-quatrième journée de LaLiga Santander, disputée au stade José Zorrilla. Plus d’un millier de bébés pélones occupaient les sièges du stade pour donner une visibilité au cancer infantile, première cause de décès par maladie chez les enfants.