Accueil Sport Football “Je suis très ambitieux et c’est pourquoi nous avons perdu 0-4”

“Je suis très ambitieux et c’est pourquoi nous avons perdu 0-4”

La version la plus vindicative de Imanol
Shérif s’est prononcé pour défendre le projet lancé par le Royal. L’entraîneur n’est pas d’accord sur le fait que l’élimination imminente et retentissante en Europe doit envahir le statu quo avec des doutes et estime que si nous nous comparons à Manchester, nous perdons la tête ».

Perdre des buts contre un club de la taille de United s’inscrit dans le cadre de la normalité, selon Imanol. “Il semblerait qu’un membre de ma famille soit décédé avec tous les messages qui m’ont parvenu”, confie l’entraîneur du Real, visiblement surpris par le tremblement de terre de la défaite. “Nous avons perdu contre Manchester United”, a répondu Orio, admettant, oui, que le Real a joué “un mauvais match” à Turin. “Le saut était très important pour le Real”, insiste-t-il.

Imanol il s’est déclaré “super calme” puis a contextualisé le résultat de jeudi. “Si nous voulons être en Europe chaque année, ce que nous devons faire est de nous lever, d’assumer et de montrer que cela a été un mauvais match”, a-t-il souligné. Le Gipuzkoan s’est attaché à souligner que “nous sommes face à l’une des meilleures équipes du monde” et admet que “nous pensions pouvoir y faire face à notre manière”.

Le revers de Turin a remis en cause les ressources de ce Royal. “Je suis très ambitieux et c’est pourquoi nous avons perdu 0-4”, souligne-t-il clairement Imanol. “Et nous occupons des positions en Ligue Europa aussi parce que nous sommes ambitieux”, se défend-il. L’entraîneur du Real demande “de se souvenir, aussi difficile que cela ait été” de la défaite contre United, “de se rappeler combien de fois le Real s’est qualifié deux fois de suite en Europe et en finale de Coupe”.

L’aventure en Europe touche à sa fin pour cette saison. L’élimination n’implique pas directement que l’exigence augmente dans la course pour répéter le classement continental. “Nous parlerons quand il restera cinq matchs à disputer”, avance-t-il Imanol. Il réitère que “ça n’a jamais été facile pour le Real d’être ici” et affirme que “les fans doivent être fiers de tout ce que fait l’équipe”. L’Oriotarra rappelle qu ‘«il reste encore beaucoup de choses à faire», assure-t-il que «je suis enthousiasmé, les joueurs aussi» et est convaincu que «l’équipe transmet beaucoup de choses».

“Il faut gagner” Alavés

“Le match le plus important est le prochain”, avec plus de raisons que jamais “après une telle défaite”. Imanol
Shérif Il est clair que “il faut gagner” contre Alavés. Il voit des difficultés dans l’entreprise par rapport à celles d’Abelardo. Il fonde l’analyse sur un adversaire aux “bandes rapides et puissantes”, précise l’entraîneur, nommant le danger babazorro: Edgar, Joselu, Luke… Ils nous rendent certainement la tâche très difficile », prévient-il.