Accueil Sport Football La Ponferradina reste inaccessible pour les Mirandés, qui décolle

La Ponferradina reste inaccessible pour les Mirandés, qui décolle

La Ponferradina est toujours inaccessible pour lui CD Mirandés, qu’il a battu dans les quatre matches depuis le retour des deux équipes dans la catégorie argent, et ce samedi, il l’a fait 1-0 avec un but de Oscar Sielva au début de la deuxième partie.

L’équipe Berciano devance Mirandés dans le tableau et se situe à un point de la zone qui donne accès à la promotion promotion.

Après un début prometteur de l’équipe de José Alberto López, également facilité par le fait que Deportiva semblait donner le ballon au rival, comme lors du précédent rendez-vous en Le Toralín contre Alcorcón, le jeu est entré en égalité en raison de l’obsession de réduire au maximum les erreurs et donc de risquer le minimum.

Dans ce scénario clair où l’égalité semblait être le point de départ pour les deux équipes, juste un tir de Sergio
Aguza, qui a frappé un hors-jeu clair Yuri trompeur Lizoaín et se faufiler dans le but pour être annulé, rompit la monotonie.

Peu à peu les locaux, sans grande conviction, ont pris les commandes du match mais sans aucune profondeur avant la défense ordonnée de l’équipe mirandienne, qui subirait la blessure de la boiterie. Javi Jimenez, remplacé par Letic.

L’entrée en seconde période était totalement différente dans l’équipe de Jon Perez Bolo, plus vertical et avec beaucoup plus d’intention, avertissant dès le premier instant.

Un bon centre de Aguza a été peigné par Valcarce en prélude au but qui ouvrirait le score, également avec un rôle de premier plan de Berciano, qui a récupéré un ballon sauvé dans la ligne de fond par Curro Sánchez, pour mettre une livraison parfaite à l’arrivée d’Oscar Sielva, qui, totalement seul, eu le temps de mettre la tête hors de portée de Lizoaín.

Le but a donné encore plus d’ailes aux Bercianos, qui restaient ambitieux face à un Mirandés qui a choisi de donner accès à l’un des doutes initiaux, Cristo González, auquel il a dû recourir pour chercher plus de danger sur un Caro devenu spectateur. .

Un coup de Curro
Sanchez au revirement, il a forcé le gardien visiteur à se montrer, à un stade où l’équipe de Bolo a commencé à se sentir plus que confortable.

L’expulsion, pour avoir protesté contre l’assistant, de Ivan
Martin contraint López à reconstruire son équipe, déjà décimée, pour essayer de continuer à rivaliser contre un adversaire qui commençait à voir la possibilité d’ouvrir plus d’écart, comme dans une course colombienne Juergen Elitim puis un coup qui lécha la barre transversale.

[+] Voir le résumé du match:

1. SD Ponferradine: cher; Paris, Amo, Pascanu, Moi Delgado; Larrea, Sielva; Curro Sánchez (Doncel, M. 92), Aguza (Elitim, M. 62), Pablo Valcarce et Yuri (Dani Romera, M. 83).

0. CD Mirandés: Lizoaín; Genaro, Vivián, Trigueros, Javi Jiménez (Letic, M. 30); Pablo Martínez (Cristo, M. 61), Meseguer (Álex López, M. 61), Javi Muñoz; Iván Martín, Simón Moreno (Jackson, M. 46) et Djouahra (Mario Barco, M. 80).

But: 1-0, m.52: Sielva.

Arbitre: Eduardo Prieto Iglesias (comité navarrais). Il a averti Amo (M. 39), pour la Ponferradina; et Meseguer (M. 24) et Iván Martínez (M. 24), expulsé avec un carton rouge direct à la 72e minute, Cristo (M. 90), Trigueros (M. 90) et l’entraîneur José Alberto López au fin du match.

Incidents: Réunion correspondant à la vingt-sixième journée de LaLiga SmartBank jouée, à huis clos, au stade El Toralín.