Accueil Sport Football La saison d’Istanbul Basaksehir à retenir et à oublier

La saison d’Istanbul Basaksehir à retenir et à oublier

Le Istanbul Basaksehir signé en juillet dernier la page la plus brillante de son 30 ans d’histoire
remportant la Super League turque pour la première fois. Après quelques années à flirter avec le titre de champion (deux fois il a terminé deuxième et troisième les trois années précédentes), l’équipe dont le président de la Turquie est un adepte, Recep Tayyip Erdoğan, et qui a aussi leur soutien et porte même les mêmes couleurs que celles de son parti, l’AKP, a mis fin à la tyrannie des trois grands à Istanbul, Galatasaray, Besiktas et Fenerbahce, champions des neuf dernières éditions et 34 des 35 dernières.

Le prix du champion de la ligue était également à la hauteur de la tâche, jouer la phase de groupes de la Ligue des champions pour la première fois. Cependant, ce qui devait être aussi une autre saison historique pour le Istanbul Basaksehir, que por fin se podía dejar ver en la máxima competición continental tras dos intentos frustrados en las eliminatorias previas, se ha ido transformando con el paso de los meses en un vía crucis para los búhos, hasta el punto de estar siendo una temporada más bien pour oublier.

Après avoir dit au revoir en Ligue des champions avec plus de douleur que de gloire, dans un groupe très compliqué, avec le PSG, RB Leipzig et Manchester United, avec seulement 3 points, grâce à une victoire, oui, de prestige contre les “ diables rouges ” en Turquie (2-1), et étant plus protagoniste pour leur retrait du terrain contre le PSG en raison des insultes racistes présumées du quatrième officiel, le Basaksehir d’Istanbul a chuté. Après huit jours sans connaître la victoire et cinq défaites consécutives, le dernier ce vendredi contre Trabzonspor (0-1), et avec un changement d’entraîneur inclus, celui de Aykut Kocaman par Okan Buruk, le technicien qui les avait conduits au succès, et qui n’a pas servi pour le moment à changer les mauvaises dynamiques, ceux du quartier situé dans la partie européenne de la ville sont en position descendante, à un point de ceux qui donnent le salut, mais avec un match de plus que les deux équipes au-dessus de lui, Erzurumspor et Kayserispor.

Depuis l’arrivée d’Aykut Kocaman sur le banc, Istanbul Basaksehir n’a marqué aucun point

Avec Kocaman, ancien joueur de Fenerbahce et cinquième meilleur buteur de l’histoire du championnat turc, Istanbul Basaksehir n’a toujours pas marqué de points, bien qu’ils se soient qualifiés en éliminant Fenerbahce pour les demi-finales de coupe, qui semblent désormais la seule bouée de sauvetage. C’est clairement l’équipe avec la pire dynamique et même si elle a le potentiel pour sortir du puits, avec le Brésilien Raphael, Mehmet Topal, Bosniaque Edin Visca, Norvégien Gulbrandsen (6 buts) ou Demba Ba comme les joueurs les plus marquants, même si le Sénégalais, avec seulement 2 buts en championnat, est loin des 13 la saison dernière, marquer moins de points (24) que les matchs joués (25)Pour l’instant, ce qui devait être un cours d’encadrement est le contraire.