Accueil Sport Football Le derby, pour un Everton qui aggrave la crise de Liverpool

Le derby, pour un Everton qui aggrave la crise de Liverpool

Everton a brisé son charme lors du derby du Merseyside samedi en s’imposant à Anfield pour la première fois en Premier depuis 1999 et a aggravé le calvaire de son éternel rival citoyen, Liverpool (0-2). De plus, pour la troisième fois de son histoire, l’équipe «rouge» a connu 4 défaites consécutives au championnat anglais. Carlo Ancelotti a remporté le match contre Jürgen Klopp. Richarlison et Sigursson de penalty ont décidé.

Malgré une victoire 2-0 à Leipzig lors du match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions à Budapest, tous les fantômes de Liverpool ont réapparu contre Everton. Le champion du Premier ministre s’est compliqué en début d’après-midi, comme c’était à la troisième minute lorsque Richarlison a terminé une belle passe décisive de James Rodríguez et s’est qualifié pour les «Toffees». Le Brésilien a été l’un des protagonistes du 2-2 du 17 octobre à Goodison Park à cause d’un tacle de son blessé Thiago Alcántara, qui n’a pu réapparaître que le 30 décembre. 6 sur 8

À partir de là, Liverpool a cherché sans relâche à renverser la situation, mais en vain. Jordan Pickford (à Goodison Park, auteur de l’entrée qui a blessé Virgil van Dijk) l’a empêché avec 4 bonnes interventions et l’approche de Carlo Ancelotti a rendu la tâche très difficile pour les «rouges». Une approche que leurs joueurs ont brodée, qui ont su contenir Liverpool et profiter de leurs opportunités.

Non seulement cela: la malédiction des blessures continue de hanter Liverpool et cette fois, la victime était leur capitaine, Jordan Henderson, qui a été remplacé par Nat Phillips à la 30e minute.

Après la pause, Liverpool est sorti dans la précipitation et avec un bien meilleur match qu’en première période. Sadio Mané et, dans leurs ascensions, Trent Alexander-Arnold ont été ceux qui ont créé le plus de danger. Mais Pickford et ses arrières ont tenu bon. Rien ne s’est bien passé pour le champion de Premier League pour éviter cette quatrième défaite consécutive dans le tournoi, dans lequel il est à 16 points du leader, Manchester City de Pep Guardiola (qui visite Arsenal ce dimanche).

Pour aggraver les choses, après une passe d’un grand Richarlison (qui a battu à plusieurs reprises le dos d’Ozan Kabak) à Dominic Calvert-Lewin, il a fait l’objet d’un penalty d’Alexander-Arnold. Gylfi Sigurdsson a porté le score à 0-2, complétant la fête d’Everton à Anfield. Les «rouges» sont sixièmes, à 3 points de Chelsea et de la Ligue des champions. Le «Toffees», septième, avec le même.

(+) Voir le résumé de Liverpool – Everton