Accueil Sport Football Le Panda revient à la rescousse du Betis

Le Panda revient à la rescousse du Betis

Jordi Santamaría Séville

Le Panda revient à la rescousse du Betis

L’attaquant galicien est parti avec une demi-heure à faire, a causé deux pénalités et a marqué le deuxième après avoir arrêté Canales de David Soria le premier. Getafe n’a terminé qu’une seule fois entre les trois combinaisons et ajoute un point de dix-huit

Jordi Santamaría. Séville

Borja Iglesias est apparu à nouveau pour donner la victoire au Real Betis, comme il l’a fait récemment contre Osasuna ou la Real Sociedad, provoquant deux pénalités de Sofian et marquant le deuxième après que David Soria a arrêté Sergio Canales le premier, alors qu’il ne restait presque plus de temps.

Les Verdiblancos n’ont pas eu la tâche facile, d’autant plus que ni Loren ni Canales n’étaient bien contre le but rival et David Soria a été superbe dans plusieurs interventions, sauvant un but contre Guardado et deux appelés contre Canales, dont un penalty qui l’a arrêté huit minutes avant le Borja l’a battu en 84 ‘.

Tout pourrait être sur la bonne voie avant pour le Betis si au bout de six minutes Loren ne manque pas une mauvaise mission de Cabaco et, après avoir dribblé le gardien David Soria, finit sur le côté du filet. Le joueur de Marbella a mis ses mains sur sa tête, car il n’a pas marqué depuis trois mois et demi et peu d’occasions aussi claires lui ont été présentées comme ça. Quelques instants après ce jeu, Fekir a remarqué une gêne dans sa cuisse et il a fallu peu de temps pour demander le changement, les Verdiblancos remarquant son absence, surtout parce que Tello, son remplaçant, a très peu contribué à l’attaque. Pellegrini a fini par le remplacer plus tard (en 78 ‘) et l’ailier catalan est parti très en colère, vraisemblablement contre lui-même.

Getafe, comme lors des deux derniers matchs, n’a pas terminé une seule fois au but dans toute la première mi-temps et a eu de sérieuses difficultés à approcher Joel Robles avec un sentiment de danger, bien que les Betis n’aient pas été excessivement lucides à l’avant et ne sont revenus que pour déranger. une mouche éloignée de Guarded (13 ‘) qui a dévié vers le coin de Guarded.

La deuxième mi-temps a été très similaire, bien qu’avec un Getafe plus audacieux, jusqu’à ce que Panda sorte et révolutionne le jeu avec ses pénalités, le deuxième marqué par lui-même, ce qui laisse le Betis provisoirement sixième.

[+] Voir le résumé du match:

1 Joel 13 David Soria 22 Emerson 2 D. Djené 23 A. Mandi 3 E. Cabaco 12 Sidnei 21 Sofian Chakla 33 J. Miranda 17 M. Olivera 18 A. Gardé 79’12 A. Nyom 81 ‘(7 Juanmi) (5 T. Kubo) 21 G. Rodriguez 20 N. Maksimović 88’24 A. Ruibal 63 ‘(10 E. Ünal) (17 Joaquín) 18 M. Arambarri 8 N. Fekir 13’15 M. Cucurella (11 C. Tello) 9 Ángel 67’10 S. Canales (11 C. Aleñá) 16 Loren Morón 63’23 Cucho 88 ‘(9 Borja Iglesias) (7 J. Mata)

Buts: (1-0) Borja Iglesias (84 ‘)

Cartons: L E. Cabaco (38 ‘), M. Arambarri (45’), S. Canales (62 ‘), G. Rodriguez (66’), A. Guardado (70 ‘), Sofian Chakla (75’), A. Nyom (80 ‘), C. Aleñá (91’), W. Carvalho (92 ‘) L W. Carvalho (93’)

Arbitre: Estrada Fernández (C. Catalán)

Spectateurs: à huis clos à Benito Villamarín

LE MEILLEUR Borja Iglesias, décisif LA PIRE La mauvaise nuit de Chakla