Accueil Sport Football les pires chiffres de sa carrière

les pires chiffres de sa carrière

En fin de compte, ceux qui ont dit ça José Mourinho il commence à être obsolète. Avec lui Tottenham neuvième du tableau de Premier League et plongé dans une crise de match et de résultats (une seule victoire lors des six derniers matches de championnat), la seule chose qui manque est pour le Portugais de signaler à ses joueurs l’autre jour de se concentrer davantage sur sa personne.

Pendant très longtemps, très longtemps, nous avons eu des problèmes dans l’équipe que je ne peux pas résoudre moi-même en tant qu’entraîneur.», A déclaré le Portugais après la défaite contre West Ham le week-end dernier. Des déclarations qui ont rappelé beaucoup de celles qu’il a dites pendant son temps frustré à Manchester United, où les joueurs étaient toujours responsables des mauvais résultats et qui ont fini par brûler l’équipe.

Mourinho va maintenant dans le même sens et le pire, c’est qu’il n’est plus soutenu par les résultats. Les statistiques d’Opta indiquent que «The Special One» n’est plus spécial. Tant que Il fait face à ses pires chiffres de sa carrière. En 50 matchs Premier avec Tottenham, Mou n’a réussi à ajouter que 81 points Et, pas seulement cela, par rapport aux 50 derniers de Mauricio Pochettino, à qui il a succédé sur le banc, a quatre points de moins, cinq buts de moins, trois de plus encaissés et, ce qui est mieux, 120 millions de plus investis.

Porto: 124 points

Chelsea (première étape): 126 points

Inter: 113 points

Real Madrid: 123 points

Chelsea (deuxième étape): 114 points

Manchester United: 95 points

Tottenham: 81 points

Il n’est pas illogique de voir que chez les bookmakers anglais il mène le classement des coachs qui vont bientôt être licenciés. Leurs nombres sont si mauvais, aussi mauvais que le jeu de Tottenham, ce qui aggrave son séjour à Old Trafford. Là, dans les mêmes matches, il a pu faire 95, très loin de ses autres étapes dans d’autres clubs, où il n’est pas descendu en dessous de 114.

Mais pas seulement qu’ils blâment Mourinho. Aussi un classique comme empoisonner le vestiaire en ne sachant pas profiter de ses joueurs les plus brillants. Veiller à Dele Alli et Gareth Bale sur le banc semaine après semaine, ainsi qu’à peine Doherty, est également une source de critiques pour les Portugais. Ne pas non plus donner une chance à Ryan Sessegnon, qui joue bien en prêt à Hoffenheim.

Bref, une situation plus que compliquée pour Mourinho, qui a la tête sur la corde et qui n’aura pas droit à bien plus de glissades. Une dernière information, sur 75 matchs avec Tottenham, il n’en a gagné que 39, fait match nul 15 et en a perdu 21. Insuffisant