Accueil Sport Football L’Inter écrase Milan et devient plus leader

L’Inter écrase Milan et devient plus leader

Le Inter de Milan c’est l’équipe la plus en forme de Serie A. Le classement le dit, tout comme leurs performances. Le dernier était dans le derby de Madonnina contre le Milan, qu’il a écrasé dans le plus pur style Antonio Conte, avec contrecoup de vertige.

Les neroazzurri sont plus de leaders, maintenant avec un avantage de quatre points, et une grande partie de ce mérite est due au duo Lautaro Martinez Oui Romelu
Lukaku. Ils sortirent tous les deux devant le Milan et ils ont montré qu’ils étaient l’une des meilleures paires non pas en Italie, mais en Europe. Mentionnez également que oui à Handanovic, qui avec plusieurs mains providentielles a empêché Milan d’entrer dans le match avant que l’Argentin et le Belge ne soient condamnés.

Une grande partie du match a été décidée dans les premières minutes. Le Inter Il est entré plus branché et avec plus de rythme et ceux de Pioli ont été pris au dépourvu. De plus, quand à cinq minutes, et dans le premier des contre, Lukaku l’a mis en tête de Lautaro, qui n’a pas manqué contre Donnarumma (5e).

À moitié assommé, le Milan il était en retard aux pressions et ne jouait pas avec le sens. La seule chose positive qu’il a, c’est que le Inter c’était plus des sentiments de danger que des occasions claires malgré le fait de marcher sur de nombreux terrains. Seulement deux, un pour chaque pourboire, qu’ils ont tous les deux gaspillés.

Les minutes passaient et l’entraînement des hommes d’Antonio Conte perdait de la puissance jusqu’à ce que les tables tournent. Il a terminé la première mi-temps en dominant le Milan, avec une occasion qui prévenait déjà Handanovic, mais sans rien préciser.

Au moins jusqu’à la seconde mi-temps, lorsque les «rossoneri» ont tout fait pour faire match nul et s’ils ne l’ont pas fait, c’était à cause du but slovène. Jusqu’à trois mains merveilleuses que le gardien de but vétéran a prises, les deux premières avec une tête de Ibrahimovic et le dernier à Tonali.

Tant de retournements d’attaque ont conduit à Milan négliger et oublier les inconvénients. Et bien sûr, il l’a payé. Jeu rapide de Inter Oui LautaroUne fois de plus, il termine une passe derrière Perisic (57e). Mais ce n’était pas le pire, dans le prochain contre c’était Lukaku celui qui a attrapé le ballon et, dans un jeu de puissance pure, a percé le cadre de Donnarumma avec un fouet (66 ‘), mettant fin à la partie.

Il en était conscient Milan et Pioli, qui avec peu ou pas de foi a joué le reste des minutes. Si peu, que l’entraîneur des Rossoneri a décidé de remplacer Ibrahimovic, absolument disparu, et à penser déjà dans les matchs suivants, que la Serie A est très longue.

0-Milan: Donnarumma; Calabre, Kjaer, Romagnoli, Theo; Kessie, Tonali (Meité, 67 ‘); Saelemaekers (Leao, 67 ‘), Çalhanoglu, Rebic; Ibrahimovic (Castillejo, 75 ‘)

3- Inter: Handanovic; Skriniar, De Vrij, Bastoni; Hakimi (Young, 83 ‘), Barella (Vidal, 86’), Brozovic, Eriksen (Gagliardini, 78 ‘), Perisic (Darmian, 78’); Lautaro (Alexis Sánchez, 78 ‘) et Lukaku

Buts: 0-1, Lautaro (5 ‘); 0-2, Lautaro (57 ‘); 0-3, Lukaku (66 ‘)

Arbitre: Daniele Doveri. Cartons jaunes: Kjaer, Saelemaekers, Hakimi

Stade: San Siro