Accueil Sport Football Moins de trompette et plus de buts

Moins de trompette et plus de buts

Il y a à peine deux mois, tout était critiquable à l’Athletic. L’entraîneur, la direction sportive, l’absence de but, les joueurs, Lezama, le président, le plateau … Le ballon n’est pas entré.

Le remplacement de Garitano par Marcelino sur le banc a été un tournant. Les lions ont remporté la Super Coupe et le soleil s’est de nouveau couché à Bilbao. La joie du moment a également catapulté, entre autres, l’apparition du groupe Orsay avec Villalibre, voix et trompette, en tête.

Les images de l’attaquant jouant devant ses coéquipiers pour célébrer le titre ont fait le tour du monde. Le jeu de l’expulsion de Messi devait aussi faire son truc. Le but de Buffalo, celui de 2-2 au bord du coup de sifflet final qui a conduit à la prolongation, est cependant passé plus inaperçu.

Tout le monde est désormais ravi de Villalibre et de sa trompette. Une bonne trouvaille. La vérité est que l’attaquant de l’Athletic a déjà fait la même chose il y a des mois à Grenade et il n’y avait pas beaucoup de battage médiatique à ce sujet.

Comme anecdote et même comme référence de ce qu’est une équipe comme Bilbao, c’est bien. Sans aucun doute. La situation sportive actuelle de l’équipe rojiblanco nous invite à influencer et mettre en valeur ce type de détail.

A Villalibre, revenons au football, ce qu’il faut demander ce sont de bonnes performances sur le terrain. Buts et aides. Avec Marcelino, au fait, il n’a pas encore marqué en championnat.

Aucune critique de l’attaquant de rojiblanco. Au contraire. Avis aux navigateurs.

Aujourd’hui, tout le monde se vante que les enfants choisissent une barbe, une chemise athlétique et une trompette pour se déguiser en carnavals parce que le bal entre; Mais quand j’arrêterai de le faire, ces mêmes applaudissements se transformeront en sifflets. À l’époque