Accueil Sport Football Une bonne balle n’empêche pas West Ham d’envoyer Tottenham

Une bonne balle n’empêche pas West Ham d’envoyer Tottenham

L’étirement de la saison ne lui va pas très bien Tottenham. Mourinho et ses joueurs ont une fois de plus démontré leur incapacité à tourner un tableau de bord et sont tombés juste devant lui West Ham (2-1), qui est déjà dans la zone de la Ligue des champions en dépassant Chelsea.

Pas dehors Balle comme partant malgré son bon rôle en Ligue Europa. Et ce qui aurait tout changé, puisque le gâteau des «éperons» au début était génial. À cinq minutes Antonio Il avait déjà percé le but de Lloris dans un centre empoisonné mal défendu (5e).

Mauvaises perspectives pour les «éperons», incapables de gouverner un parti dans lequel ils sont en retard. Sans idées, sans trouver presque Harry Kane et, par conséquent, sans occasions plus qu’une paire d’attaquants anglais. Et pas sans travail pour Lloris, qui a eu un coup de tête très dangereux de Dawson.

Il n’a pas aimé ce qu’il a vu en première mi-temps Mourinho et a décidé de bouger pour se reposer. Balle Oui Doherty Ils sont entrés pour donner un autre air à l’équipe, qui est à nouveau sortie avec la baise et a concédé le deuxième dans un bon tir de Lingaard qui les a surpris (47 ‘).

Et venez, ramer à nouveau, dans un canot avec des trous et qui entrait constamment dans l’eau. Quelque chose de plus heureux et plus rapide Tottenham. Surtout grâce à Balle, qui dans un coin bien jeté a trouvé la tête de Moura pour faire entrer les Spurs dans le jeu (64 ‘).

Le but a stimulé l’équipe, qui s’est appuyée sur Balle et a commencé à trouver les espaces. Plus rapide, plus vertical et plus dangereux. Le Gallois méritait le but, mais la barre transversale l’a empêché. Il a connecté avec tout le monde et surtout avec Kane, qui a également touché les deux deux fois. Mais cela n’est pas venu. Ce n’est ni l’un ni l’autre de la carambole. Dans la remise, un botté de dégagement a heurté Son et le ballon a attrapé une parabole qui a dépassé Fabianski, mais qui est allé au poteau.

Le West Ham a pris le jeu et le Tottenham payé pour ses erreurs. Il n’y avait qu’un seul gagnant, Bale, qui a vu ce qu’il a vu semble avoir réagi aux critiques et aurait pu faire changer d’avis à Mourinho.