Accueil Sport Formule 1 Domenicali parle de réduction des races et … de rotation!

Domenicali parle de réduction des races et … de rotation!

Domenicali privilégie l’organisation de moins de courses de qualité plutôt que de nombreuses

En 2021: “Il y a un optimisme prudent pour ce calendrier de 23 courses”

Domenicali a donné l’une de ses premières interviews en tant que président et chef de la direction de la Formule 1 et a donné son aperçu des projets à long terme du sport. Celui qui a surpris, car pour la première fois, il a proposé une formule qui est loin d’être le «plus c’est mieux» que défend Liberty Media.

Covid-19 a empêché la F1 d’atteindre son objectif de tenir 22 courses l’année dernière. Maintenant, le défi est d’en faire 23 cette année. Malgré le fait que l’idée d’un calendrier en croissance a flotté depuis l’inauguration de Liberty Media, Domenicali assure qu’ils doivent analyser s’ils peuvent vraiment donner un produit de qualité autant de fois par an et a été ouvert à la possibilité de rotation. courses.

“23 races, c’est un nombre important de races, sans aucun doute. En termes de quantité, en termes d’attention et de dévouement du peuple. Il pourrait y avoir deux positions à cet égard, quelqu’un peut dire qu’il y en a trop et d’autres que ce n’est pas le cas. problème “, a commenté Domenicali dans des déclarations à Sky Sports.

“Je dirais que cette équation se résoudra d’elle-même par le fait que si nous pouvons donner un produit incroyable, nous pourrions aller dans une situation où peut-être pouvons-nous revenir à moins de courses et peut-être qu’il y a une possibilité de rotation pour certains Grands Prix, nous gardant axé sur différents domaines », a-t-il ajouté.

La stratégie à suivre dans les saisons à venir sera quelque chose sur laquelle vous réfléchirez cette année. “C’est quelque chose qui fait partie de notre plan et que nous allons réfléchir attentivement cette année pour préparer le retour à la normale du monde”, a-t-il expliqué.

Concernant la saison en cours, Domenicali assure qu’il y a un optimisme prudent et rappelle qu’elles dépendent de l’évolution de la pandémie. Le gérant ne garantit pas la présence du public à tous les Grands Prix et prévient que s’il y en a, elle sera limitée. Ce qu’il confirme, c’est le changement du calendrier des courses.

“Nous sommes en contact permanent avec les organisateurs du Grand Prix et nous sommes optimistes quant à un calendrier de 23 courses. C’est une priorité. Les courses ne commenceront plus à 14h10, 15h10 ou 17h10 CET, on est de retour à quoi nous avions avant, ils vont commencer sur le point », a-t-il expliqué.

“La priorité est de commencer le championnat et étant donné que nous avons cette instabilité, le problème le plus important est de le terminer. L’année dernière, nous avons eu 17 courses et personne n’aurait pensé que nous pouvions le faire, donc il y a un optimisme prudent pour ce calendrier de 23 courses”, a visé.

“Tous les organisateurs veulent fêter leurs courses comme prévu, mais nous devrons attendre des changements au moins dans la première moitié de l’année. Il se peut aussi que nous organisions des courses sans public ou du moins avec un nombre limité”, a déclaré Domenicali pour terminer.

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard