Accueil Sport Formule 1 L’autre face de Thierry Neuville, qui aide à découvrir les nouveaux talents...

L’autre face de Thierry Neuville, qui aide à découvrir les nouveaux talents du rallye

Thierry Neuville n’est pas seulement le pilote officiel Hyundai en WRC, mais jouera également un rôle important dans le programme FIA ​​Rally Star, une initiative de la Fédération pour former les futurs pilotes de rallye.

Thierry et son frère Yannick – qui en est le directeur – sont les fondateurs de la société Lifelive, qui fabrique des cross-cars en Belgique depuis 2016. Leur société a été sélectionnée par la FIA comme fournisseur du véhicule qui servira à effectuer les essais. pratiques finales du programme Rally Star.

“C’est une excellente nouvelle de rejoindre le programme FIA ​​Rally Star avec nos TN5 Cross Cars. Rally Star est une magnifique opportunité que la FIA offre aux jeunes pilotes d’atteindre le plus haut niveau du rallye. Si vous êtes jeune, c’est à votre tour de vous acceptez le défi d’être le prochain champion », a déclaré Thierry à travers les réseaux sociaux.

La voiture choisie est basée sur la TN5 fabriquée par Lifelive. La version utilisée dans le Rally Star subira quelques modifications par rapport à celle utilisée dans les cross-cars. Par exemple, il adoptera des roues de 13 pouces qui seront équipées de pneus de gravier Michelin au lieu des 10 pouces d’origine. Il peut équiper les moteurs des Yamaha R6, Suzuki GSXR 600 ou 750 et même des Kawasaki e6, sans pour autant avoir été dit quelle hélice sera choisie. Suspensions indépendantes avec amortisseurs réglables à trois positions et quatre freins à disque, ainsi que volant et pédales réglables. Bien entendu, ils ont été convenablement renforcés pour répondre aux exigences des nouvelles roues.

Pour accéder aux finales continentales, et donc au volant de ces cross-cars, un processus de sélection doit être passé, soit à travers le match WRC-9, soit en participant aux slaloms organisés par les différentes fédérations.

Chaque fédération enverra 15 coureurs à la phase finale, huit d’entre eux sélectionnés via la plateforme numérique et 6 des slaloms, tandis que le quinzième sera un wild card librement désigné par la fédération.

Neuville pense que “le cross-car est un excellent outil pour détecter les nouveaux talents et les faire grandir. Ils viendront des simulateurs ou du slalom et ensuite ils passeront le dépistage des cross-car avant de pouvoir s’asseoir au volant d’une voiture de rallye et avoir le chance de gagner le prix. ”

thierry-neuville-lifelive-2-soymotor.jpg

thierry-neuville-lifelive-3-soymotor.jpg

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard