Accueil Sport Formule 1 Rallye de Monte-Carlo 2021: Toyota tire ses muscles avec un triplé mené...

Rallye de Monte-Carlo 2021: Toyota tire ses muscles avec un triplé mené par Ogier

Le Français mène le Rallye de Monte Carlo en l’absence de la dernière étape

Evans est deuxième et Rovanperä troisième; abandon de Tänak

Dani Sordo, s’installe en cinquième position, derrière Neuville

Sébastien Ogier a une fois de plus démontré pourquoi il est le pilote qui a remporté le plus de victoires au Rallye de Monte-Carlo – à égalité avec Sébastien Loeb à ce jour. Dans des conditions extrêmement délicates, le pilote de Gap a réussi à frapper les axes pertinents, mais aussi à conserver lorsqu’il a joué, et atteint la dernière étape en tête d’un rallye qui compte trois Toyota Yaris WRC au sommet.

Rappelons que le septuple champion a donné un vrai récital de vitesse hier, avec quatre égratignures sur cinq possibles, mais une crevaison dans la deuxième manche par Aspremont – La Bâtie-des-Fonts a signifié la perte de l’avance au profit d’Elfyn Evans. Il n’y avait que trois étapes prévues pour aujourd’hui, mais quelles trois étapes!

La première spéciale, bien que réalisée très tôt sous le manteau de la nuit, a montré de bonnes quantités de glace et de neige, dont Sébastien Ogier a profité pour obtenir un scratch d’une autre planète et revenir au sommet du classement général. Evans serait deuxième sur cette étape… à 17,8 secondes, presque une seconde au kilomètre!

De la troisième place de l’étape, à égalité par Dani Sordo, tous ont dépassé la barrière de la seconde par kilomètre de perte par rapport à Ogier. Cependant, le pire reviendrait à Ott Tänak, étant donné qu’il a subi une crevaison – dans un virage, il a trop utilisé l’extérieur de la piste – et a perdu plus d’une minute.

Mais Monte Carlo peut tout changer dans une seule section. La deuxième spéciale de la journée serait presque une loterie, car il y avait beaucoup de neige presque tout le temps et cela a favorisé ceux qui sont sortis pour courir plus tôt. Dans cette situation, Thierry Neuville a pris un «scratch» avec un triplé de Hyundai inclus –Loubet deuxième et Sordo troisième–.

Toyota a dû souffrir dans cette section, bien que la perte d’Ogier et d’Evans par rapport à Neuville ait été similaire, de sorte qu’ils ont atteint la dernière section séparée par 14,3 secondes. Mais, encore une fois, celui qui a le plus souffert est un Ott Tänak qui a de nouveau eu une crevaison et, n’ayant plus de pièces de rechange, a laissé près de neuf minutes … et a été contraint de partir plus tard.

La dernière spéciale de la journée, qui était une deuxième manche sur l’itinéraire La Bréole – Selonnet, a été reprise par Elfyn Evans, même si Sébastien Ogier a terminé deuxième – à 1,3 seconde – sans problème et a gardé la tête du rallye. en l’absence de la dernière étape avec 13 secondes d’avance sur le Gallois.

Kalle Rovanperä a également volé dans la dernière étape de la journée pour sortir Thierry Neuville de plus de cinq secondes et conserver la dernière marche du podium provisoire; le Finlandais a sept secondes d’avance sur le Belge avec quatre étapes à faire. De son côté, Dani Sordo est cinquième, pratiquement dans le no man’s land après s’être senti mal à l’aise avec la voiture les deux premiers jours. Takamoto Katsuta, sixième et également dans le no man’s land.

En élaboration.

Si vous voulez lire plus de nouvelles comme celle-ci, visitez notre Flipboard