Accueil Sport Ibáñez donne la victoire à San Luis et Santos perd invaincu

Ibáñez donne la victoire à San Luis et Santos perd invaincu

De la rédaction

Journal La Jornada
Vendredi 19 février 2021, p. a35

Dull et avec un but de Nicolás Ibáñez, l’Atlético de San Luis a battu Santos 1-0 pour emporter l’invaincu au début de la septième journée du tournoi des Gardiens 2021. Les Potosinos ont grimpé deux marches pour se classer septième avec 10 unités et les Laguneros ils se sont retrouvés avec 12 points, en cinquième position.

Les minutes étaient consommées et l’entraîneur Jorge Almada, le masque en main, a réclamé l’arbitre Adonai Escobedo pour une faute. Ils ont toujours quelque chose contre Santos, a crié l’Uruguayen.

En attaquant le moins, l’équipe de Potosí a eu une occasion qu’elle n’a pas ratée lors de sa première approche du but rival dans lequel Damián Batallini, sur l’aile droite, a envoyé une longue passe à Nicolás Ibáñez, il a dirigé pour envoyer le ballon au filet. de Carlos Acevedo à la 14e minute et le porte 1-0 au stade Alfonso Lastras.

Avec son score, l’Argentin a atteint six buts, égalant son compatriote Pedro Alexis Canelo, de Toluca, en tête du score.

Santos a commencé à appuyer et sur un corner, à 26 ans, Ronaldo Prieto a raté une tête qui est allée du côté du poteau droit d’Axel Werner qui aurait pu être l’égalité.

Compte tenu du manque de compétitivité entre les deux équipes, le match est devenu difficile et les esprits se sont enflammés avec Santiago Muñoz, de l’équipe de Laguna, et Rodrigo Noya, pour les locaux.

Les actions se sont arrêtées et les joueurs ont tournoyé de colère. Le gardien Acevedo a poussé un rival et Escobedo l’a averti avec Muñoz et Noya.

En première mi-temps, l’Atlético et Santos n’ont pas pu avancer face à des erreurs ratées devant le but.

Au retour, les deux équipes ont continué sans se blesser. Une faute du joueur de la lagune Juan Otero sur le bord de la zone qui a demandé l’expulsion a été examinée par le VAR et le Nazaréen a averti le Colombien.

L’arbitre était plus ému avec les interruptions de jeu dues aux fautes et aux cartes. Il a expulsé l’entraîneur Leonel Rocco, de l’Atlético, a également licencié Félix Torres et Diego Pineda, dont le premier a dénoncé la discrimination lors d’une conférence de presse.