Accueil Sport Incompréhensible pour Medvedev ne pouvant pas rivaliser en tant que Russe

Incompréhensible pour Medvedev ne pouvant pas rivaliser en tant que Russe

Afp

Journal La Jornada
Samedi 20 février 2021, p. a11

Melbourne. Après avoir battu le Grec Stefanos Tsitsipas 6-4, 6-2 et 7-5 en demi-finale, Daniil Medvedev a déclaré qu’il espérait obtenir un grand succès pour la Russie en finale de l’Open d’Australie, malgré le fait que le drapeau et l’hymne de son pays soient banni des grandes compétitions internationales jusqu’en décembre 2022, en raison de violations répétées des lois antidopage.

Medvedev, qui disputera la finale contre le numéro un mondial serbe Novak Djokovic, a déclaré qu’il ne comprenait pas pourquoi il ne pourrait pas agiter le drapeau russe en cas de victoire aux Jeux olympiques de Tokyo, bien qu’il ait préféré ne pas s’impliquer dans la politique. .

“Quand nous allons, par exemple, aux Jeux Olympiques, en tant que joueurs de tennis, nous ne comprendrons pas pourquoi nous ne pouvons pas dire” Russie “ni voir notre drapeau”, a-t-il déploré.

J’espère que c’est un grand succès pour le pays. Nous voulons que les enfants sachent que la Russie peut être une grande nation pour le tennis, et c’est la chose la plus importante. C’est la partie la plus agréable de notre succès, a déclaré l’actuel numéro quatre du classement mondial.

La délégation russe a réalisé une brillante performance à Melbourne dans l’équipe masculine, avec trois représentants en quarts de finale et deux en demi-finale.

Je suis Russe. Pourquoi je ne peux pas dire? C’est de la politique. Là je ne m’aventure pas, installé.

Invaincu depuis près de quatre mois et débordant de confiance, Medvedev, trop fort pour Tsitsipas, a mis en garde contre Djokovic à l’approche de la finale de dimanche.

photo

▲ Intractible avec son service puissant, Medvedev a battu le Grec Tsitsipas pour atteindre sa deuxième finale du Grand Chelem. Afp photo

Intractible en service, il n’a presque rien concédé à son rival hellénique devant plus de 7000 fans au Rod Laver Arena de Melbourne.

Medvedev s’est qualifié pour sa deuxième finale du Grand Chelem, un an et demi après avoir perdu l’US Open 2019 face à l’Espagnol Rafael Nadal.

La veille, Djokovic, libéré de ses douleurs abdominales, mettait fin en trois sets (6-3, 6-4, 6-2) à l’aventure du Russe Aslan Karatsev (114 au monde).

Concernant le combat avec Djokovic, le Russe est très clair: «Il n’a jamais perdu en finale ici, il a toute la pression, il court derrière Roger et Rafa. J’espère juste montrer mon meilleur tennis, je sais que je peux battre les grands noms si je joue bien. Il a évidemment plus d’expérience, mais aussi plus à perdre », a-t-il déclaré.

La Biélorusse Sabalenka et la Belge Mertens ont été couronnées premières champions du premier Grand Chelem de la saison, remportant la finale du tournoi de double face aux Tchèques Barbora Krejcikova et Katerina Siniakova, 6-2, 6-3.

Celui de Minsk et celui de Louvain, qui partaient en deuxième place, ont été couronnés pour la deuxième fois dans un grand couple, après l’avoir réalisé à l’Open des États-Unis en 2019.