Accueil Sport La FIFA rejoint l’UEFA contre le projet de Super League européenne

La FIFA rejoint l’UEFA contre le projet de Super League européenne

Afp

Journal La Jornada
Vendredi 22 janvier 2021, p. a12

Lausanne. La FIFA a affirmé hier qu’elle ne reconnaîtrait pas une éventuelle Super Ligue européenne et qu’elle opposerait son veto à ses propres compétitions à tout joueur ou club participant au projet, qui a gagné en force dans la presse ces derniers temps.

Réagissant aux spéculations médiatiques sur la création éventuelle d’une compétition fermée et très lucrative pour les grands clubs européens, l’instance mondiale et les six confédérations continentales (AFC, CAF, Concacaf, Conmebol, OFC et UEFA) ont fait une déclaration commune pour s’assurer que un tel tournoi ne serait reconnu ni par la FIFA ni par ces entités.

L’hostilité de l’UEFA envers une Super Ligue européenne est connue depuis longtemps, en raison de la menace qu’elle représente pour sa Ligue des champions, mais la FIFA semblait désintéressée en la matière, s’assurant qu’elle se concentrait principalement sur la réforme de sa Coupe du monde des clubs. .

Menace avec les veto

La grande nouvelle est maintenant cette contre-offensive lancée conjointement par les principales organisations internationales de football.

Tout club ou joueur impliqué dans une compétition verrait en conséquence l’interdiction de participer à tout tournoi organisé par la FIFA ou les confédérations, ont écrit les organisations, dans une initiative commune sans précédent en la matière.

Cependant, cette menace pourrait être contraire au droit européen de la concurrence, a déclaré à l’agence . Antoine Duval, spécialiste du droit du sport à l’Institut Asser de La Haye, une bataille juridique.

Pour sanctionner les athlètes qui participent à une autre compétition, les autorités du football devraient invoquer un objectif légitime tel que la protection de leur calendrier ou leur modèle de solidarité et de redistribution financière et que les sanctions soient considérées comme étant prévues par la Commission européenne, a estimé l’avocat.

Selon différents médias européens, cette compétition pourrait regrouper une quinzaine d’équipes issues des principaux championnats, avec des playoffs en fin de saison, à l’instar des ligues professionnelles aux États-Unis (NBA, NFL et MLS).