Accueil Sport LaLiga Santander 2021: Séville prend la troisième place | des sports

LaLiga Santander 2021: Séville prend la troisième place | des sports

Séville est un animal compétitif. Il sait toujours ce qu’il a à faire sur le terrain et s’adapte parfaitement à ce que les matches lui demandent. Pratique et efficace, l’équipe de Lopetegui a battu un Osasuna qui était arrivé sur une lancée et a pris la troisième place de la Ligue, un point d’avance sur Barcelone. L’équipe andalouse est à quatre de Madrid, avec un match de moins, et sept de l’Atlético.

À Sadar, Séville a géré habilement les temps des matchs. Il a subi la pression initiale d’Osasuna, marqué sur coups de pied arrêtés, serré en début de seconde période et a ainsi culminé sa sixième victoire consécutive en Ligue (cinquième consécutive sans concéder). Un exercice de solvabilité, même si parfois avec l’impression qu’il pourrait résoudre les matchs encore plus tôt.

Avec Fernando à un niveau élevé et la défense brillante d’une efficacité énorme, Séville a battu son rival sans rémission. Osasuna était incapable de le jeter entre les trois bâtons. Les 16 buts encaissés sont la meilleure preuve de la grande fiabilité de l’équipe de Lopetegui.

Osasuna et Séville ont mesuré leurs séries de victoires dans un combat pour différents objectifs combattu avec une intensité incroyable. L’affrontement s’est transformé en une multitude de manœuvres individuelles pour surmonter la pression que les deux équipes ont si bien fait. Osasuna, avec un très haut niveau de récupération, oblige Séville à perdre plus de balles que nécessaire. Cela après l’avoir soumis à cinq minutes de folie, ce qui s’est traduit par un tir d’Oier au bâton au bout de trois minutes. Séville, manquant de vitesse, a choisi de calmer Osasuna de la possession. L’équipe de Lopetegui a pris le ballon. Bien que ses passes soient trop prévisibles, elles ont le mérite d’apaiser un adversaire qui a commencé à être jeté.

C’est la pièce maîtresse qui a soulagé les Andalous. A 19 minutes, Jordán a pris un splendide coup d’envoi de corner très bien terminé par Diego Carlos. Le but a établi le plan de Séville pour vivre de la possession, Oliver essayant de passer dans le trou de temps en temps. L’équipe de Lopetegui est un formidable rival. Il semble qu’il souffre dans le jeu et, soudainement, il vous frappe irrémédiablement. Cela s’est produit au début de la seconde période. Séville a terminé en danger deux fois en une minute avant que Fernando ne vole un ballon au centre pour aider Munir. De Jong a terminé et avec l’aide d’Aridane a fait 0-2. Le départ du footballeur brésilien a été spectaculaire. Séville a su s’adapter parfaitement à ce que le jeu exigeait et a vu que le moment où c’était le cas était le début de la seconde période. Osasuna, qui manque de qualité mais qui a beaucoup d’âme, a rendu le jeu très difficile. Revenir de 0-2 à l’équipe la moins battue de la compétition est devenu une entreprise suprême. Et encore plus lorsque Séville a continué à toucher le ballon efficacement, conduisant le ballon en toute sécurité d’un côté à l’autre contre un adversaire de plus en plus fatigué.

Lopetegui a introduit des changements pour maintenir le résultat et Séville ne s’est pas empressé de décrocher une nouvelle victoire. L’équipe andalouse se sent tellement en sécurité grâce à ses centres et Fernando devant qu’elle ne se décentre presque jamais. De plus, des parties comme Rakitic, Papu et En-Nesyri lui ont donné plus de qualité pour obtenir encore quelques buts de plus. Par exemple, dans une grande action de Papu que Herrera a sauvé avec une bonne sauvegarde. Cette Séville fiable marche très en sécurité. Samedi, il aura un test décisif contre Barcelone, avec qui il aura un double duel. D’abord en Liga puis au match retour des demi-finales de Coupe, où l’équipe andalouse débute avec un avantage de 2-0 (buts marqués par Koundé et Rakitic).