Accueil Sport Le PFF dénonce Billy Álvarez pour égalité de fraude fiscale

Le PFF dénonce Billy Álvarez pour égalité de fraude fiscale

Israël Rodriguez

Journal La Jornada
Mardi 23 février 2021, p. a11

Le parquet fédéral (PFF) a porté plainte contre Guillermo Héctor Álvarez Cuevas, connu sous le nom de Billy Álvarez, qui était président de la coopérative Cruz Azul, pour le crime de fraude fiscale à égalité.

De l’analyse aux informations intégrées dans le dossier d’enquête du bureau du procureur général (FGR), les experts attachés au PFF ont déterminé que Billy Álvarez avait déclaré au cours de l’exercice 2016 un revenu inférieur à celui qu’il avait effectivement obtenu, cessant de payer le montant de 984 mille 491,38 pesos d’impôt sur le revenu (ISR).

Avec cette action, la coordination institutionnelle entre le bureau du procureur général et le ministère des Finances et du Crédit public pour lutter contre les délits fiscaux est claire, quels que soient les personnages de tout support, qu’il soit artistique ou du monde du football, ont indiqué des sources fiscales.

L’Unité de renseignement financier (UIF), appartenant au ministère des Finances et du Crédit public (SHCP), a indiqué que les comptes de l’ancien président de Cruz Azul continueraient d’être gelés

En raison de la procédure régulière, la CRF n’identifie pas le personnage, qu’elle appelle Guillermo N.

En mai 2020, la CRF, dirigée par Santiago Nieto Castillo, a bloqué les comptes bancaires de trois cadres supérieurs de la coopérative Cruz Azul: son président, Guillermo Billy Álvarez, son frère Alfredo Álvarez et Víctor Garcés.

La CRF enquête sur ces personnages pour blanchiment d’argent et crime organisé, après avoir détecté des mouvements dans leurs comptes bancaires pour 1,2 milliard de pesos, qui auraient été détournés à l’étranger vers des comptes aux États-Unis et en Espagne.

Par un communiqué, la CRF a indiqué avoir reçu la notification du dix-huitième tribunal collégial en matière administrative de Mexico, où il est rapporté qu’elle a définitivement rejeté la suspension demandée pour le déblocage des comptes bancaires de Guillermo N.

Ce qui précède parce que la CRF a démontré que ledit blocus avait été effectué conformément aux engagements internationaux.

Enfin, l’UIF informe qu’avec cette résolution les comptes de Guillermo N resteront bloqués jusqu’à la résolution du litige principal.