Accueil Sport Le plan d’Alvin Kamara pour attirer plus de joueurs de la NFL...

Le plan d’Alvin Kamara pour attirer plus de joueurs de la NFL dans NASCAR: “ Je vais payer ”

Le demi offensif des New Orleans Saints, Alvin Kamara, n’a pas été un fan de NASCAR depuis si longtemps, mais il a déclaré vendredi: «Je sens que j’en fais partie maintenant.

Il s’est vraiment intéressé au début de la pandémie de COVID-19 l’année dernière, en particulier après que Bubba Wallace en juin a appelé le sport à interdire le drapeau confédéré de ses événements.

Quatre jours après que NASCAR a officiellement interdit le drapeau, Kamara en était à sa première course, qui était au Homestead-Miami Speedway, vêtu des vêtements de Wallace. Et il a dit qu’il avait été époustouflé par sa première expérience en personne sur la piste.

“Les voitures rapides sont vraiment surprenantes”, a déclaré Kamara vendredi lors d’une conférence de presse Zoom. «Vous pensez qu’ils vont vite à la télévision, vous pouvez dire 200 miles par heure, mais quand vous voyez 200 miles par heure et que vous le sentez et l’entendez, c’est totalement différent.

«Cela me surprend parce que ce n’est pas un sport dans lequel, généralement, quelqu’un que je suppose comme moi ou me ressemble serait. Je suis juste réaliste. Donc pour moi, aller et interagir avec les gens qui sont dans les suites et qui sont en fait de vrais fans de NASCAR, c’était juste sympa.

Et à partir de cette semaine, Kamara joue un rôle littéral dans NASCAR, au-delà d’être dans sa base de fans.

Dans la brève période écoulée depuis le Daytona 500 de dimanche, auquel Kamara a assisté, la star des Saints est devenue un sponsor de l’équipe NASCAR, mettant sa chaîne de bars à jus basée en Louisiane The Big Squeezy sur la Chevrolet n ° 6 JD Motorsports du pilote Ryan Vargas pour le Xfinity de deuxième rang de samedi. Course en série sur le parcours routier de Daytona International Speedway.

Le porteur de ballon a déclaré qu’il prévoyait d’assister à celui-ci aussi: «Je ne manquerais pas ça.

Sur Twitter, Kamara parle de son fandom NASCAR, tweetant aux conducteurs – il a dit qu’il connaissait Wallace depuis l’université – partageant ce qu’il apprenait en tant que nouveau fan et faisant des blagues. Il a même tweeté qu’il avait repoussé son vol de retour du Daytona 500 pendant le retard de pluie de près de six heures afin de pouvoir voir la course et a offert des mises à jour météorologiques à mi-retard.

Il a partagé son nouvel amour de NASCAR avec d’autres joueurs de la NFL, y compris le secondeur des Saints Craig Robertson et l’ancien coéquipier Mark Ingram Jr., a-t-il déclaré. Quand ils lui demandent s’il aime vraiment NASCAR, il dit catégoriquement oui et leur propose de leur prouver pourquoi.

“‘Vous devez venir, je vous le dis,” leur dit Kamara.

«J’espère que lorsque ce truc COVID sera un peu plus détendu et que les choses deviendront un peu plus sûres», a-t-il poursuivi, «je me dis, mec, je paierai pour que tout le monde vienne à une course et s’assoie dans une suite pour que vous peut voir ce qui se passe, ou descendre par la piste et vraiment entendre, ou simplement s’asseoir dans les tribunes et entendre les moteurs démarrer ou voir les tours. C’est différent. C’est une expérience différente. … Tu dois en faire l’expérience, tu dois être là pour vraiment apprécier le sport.

Alors que Kamara a décrit ce qu’il apprécie dans les images et les sons de la piste, il a également déclaré qu’il n’aurait peut-être pas été impliqué dans NASCAR, si le sport principalement blanc n’avait pas adopté une approche plus inclusive, y compris l’interdiction du drapeau confédéré.

“C’est une question de diversité – il suffit d’ouvrir les portes pour accueillir de nouveaux fans et de nouveaux groupes de personnes qui ont pu avoir de l’intérêt, mais … ne se sentaient pas à l’aise”, a-t-il déclaré.

«Je pense qu’il y a des gens dans la communauté afro-américaine qui sont manifestement intéressés. Je pense que c’est plus sur notre radar maintenant à cause de ce qui s’est passé au cours des derniers mois. Bubba – les nouvelles de lui ont été partout. De toute évidence, avec NASCAR qui a pris la décision d’interdire le drapeau de leurs événements et essentiellement de leur culture et de leur empreinte, c’était une chose énorme. Je ne pourrais probablement pas me résoudre à aller à une course si c’était quelque chose que j’avais l’impression qu’ils soutenaient.

«Donc, avec cela, je pense qu’il y aura plus de fans et de personnes afro-américaines qui seront intéressées. Et une fois que cela se produit – une fois qu’ils me voient, Michael Jordan et des gens qui sont réellement intéressés à faire des choses – je pense que cela ouvre la porte à plus de fans.

Kamara a également déclaré qu’il espérait un jour, peut-être dans un monde post-COVID, avoir la chance de rouler avec Vargas ou un autre conducteur.

«Je n’ai pas peur de trop, mais là, ça pourrait être quelque chose de différent», dit-il en riant.