Accueil Sport L’Entregu-San Martín: un derby pour la première place du sous-groupe B

L’Entregu-San Martín: un derby pour la première place du sous-groupe B

José Luis Cueva, président de L’Entregu, une équipe formée par Marcos Suárez, reconnaît que «ce n’est pas normal»: «C’est très intéressant pour les deux équipes, pour Sotrondio et pour El Entrego», dit-il. Tout cela dans une année très compliquée: «Depuis mars, les revenus sont minimes, on n’a même pas fait 50% des partenaires, je ne sais pas comment on fait parce que les enfants veulent être payés, comme c’est normal, et si on doit refermer je ne sais pas que va-t-il se passer; Heureusement, ce sera aujourd’hui le deuxième match que nous allons jouer avec le public », déclare Cueva, qui espère rassembler environ 300 personnes aujourd’hui à Nuevo Nalón.

Le président de L’Entregu ne cache pas que l’objectif de son équipe cette année est ambitieux: «On a parié fort pour jouer la promotion et on est là, ça va bien. Si nous montions en deuxième B, nous sortirions pour concourir », ajoute-t-il. De son rival, il dit qu ‘”ils doivent très bien se débrouiller car ce n’est pas facile d’être là où ils sont”.

Le président de San Martín, Juan Carlos Pérez Miranda, se sent à l’aise avec le rôle de révélation que chacun joue dans l’équipe que Chiqui de Paz entraîne: «La nôtre est un peu une surprise, personne ne pensait que nous allions être si hauts cette fin de saison ». Quant à finir par disputer la promotion promotion, c’est quelque chose qu’il voit encore de loin: “C’est loin, maintenant la première chose est de gagner le derby et de passer ensuite pas à pas”.

Il assure que L’Entregu a eu “plus de chance” car il pourra disputer ce match de rivalité avec le public dans les tribunes. Il reconnaît également que cette année ils ont réussi avec les signatures et pas seulement à cause de ce qu’ils apportent sur le terrain: «Ce sont des gens engagés et ont formé un groupe qui s’entend très bien, nous sommes conscients que ce sont des joueurs qui sont de passage, qui essaient ici , dans un humble club. Nous ne pouvons pas vous offrir autant que dans d’autres endroits ». Désormais, le président de San Martín est conscient que s’ils parviennent à se lancer dans la promotion “ce sera une bonne vitrine pour eux pour l’avenir”.