Accueil Sport Marc Márquez: “Ce sera difficile d’être à 100% à mon retour”

Marc Márquez: “Ce sera difficile d’être à 100% à mon retour”

Le 28 mars, le Championnat du monde de MotoGP au Qatar et aujourd’hui la présence de Marc Márquez C’est la première course de l’année est plus qu’une utopie. Le champion espagnol a clarifié dans la présentation virtuelle du nouveau Fronde qu’il va bien après sa dernière opération au bras gauche, mais ni lui ni les médecins ne savent quand il sera de retour sur les pistes. Donc, tout indique que Cervera ne sera pas en première saison en MotoGP.

Marc Márquez l’a clairement indiqué dans une vidéo publiée ce lundi par Fronde que chaque jour il est meilleur dans sa récupération, que cela se passe comme prévu mais qu’il n’y a toujours pas de date précise pour revenir sur la Honda. «Je ne sais pas quand je serai prêt et les médecins non plus … mais chaque semaine je me sens mieux. Je ne sais pas quand je serai prêt, mais je suis optimiste pour être sur la moto le plus tôt possible », a-t-il déclaré.

Marquez Il a également souligné qu’il manquait l’asphalte et tout ce qui entoure la course. «La vitesse, l’adrénaline me manque… mais en réalité tout me manque; courir, concourir, l’ambiance du circuit, les interviews… ».

«C’est la première fois de ma carrière que je suis absent depuis 10 mois et nous verrons si je suis à 100% à mon retour. Vous ne pouvez pas vous attendre à arriver après un an de blessure et à être comme avant. Vous devez le comprendre. Ce sera difficile d’être à 100% et on verra s’il faut une course ou deux pour prendre forme. Mon objectif pour 2021 est de remonter sur le vélo et de profiter », a-t-il déclaré.

Bonnes nouvelles des médecins

“Cela est le plus important. Chaque fois que je vois le médecin, il me donne de bonnes nouvelles et c’est important après une année aussi difficile. Maintenant, j’essaie juste de suivre mon corps, augmentant progressivement le travail à domicile avec l’aide des kinés, mais ni les médecins ni moi ne savons quand je serai prêt à rentrer. L’important c’est que chaque semaine je me sens mieux et je suis optimiste pour monter le plus vite possible sur le vélo, mais je ne sais pas exactement quel jour ce sera », a-t-il répété.