Accueil Sport “ On s’occupe d’elle à la maison ”: la famille royale de...

“ On s’occupe d’elle à la maison ”: la famille royale de Dubaï répond à l’affaire concernant la princesse Latifa

Princesse Sheikha Latifa "continue de t’améliorer" dans votre santé et "est soigné à la maison", selon un communiqué signé par la famille royale de Dubaï via son ambassade des Émirats arabes unis à Londres. La réponse vient après les graves accusations cette semaine de la fille de l’émir, qui a dit qu’elle ressentait "otage" de son propre père, Cheikh Mohamed Bin Rashid Al Maktoum. "Nous espérons et espérons que vous reviendrez à la vie publique le plus tôt possible et en temps voulu."dit la note officielle, assurant que Son Altesse est entourée "pour sa famille" et pour "professionnels médicaux" qui s’occupent d’elle. La famille royale de Dubaï veut aussi donner "merci à tous ceux qui ont exprimé leur souci du bien-être" de la princesse de 35 ans, bien qu’ils soulignent que les dernières nouvelles publiées par certains médias sur Latifa "ne reflètent pas exactement la réalité". La princesse Latifa réapparaît: "Je suis un otage et cette maison est devenue une prison" VOIR LA GALERIE La déclaration des autorités émiraties intervient quelques heures après que le gouvernement britannique et le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme ont exprimé leur "inquiétude concernant les informations qui ont été révélées ces jours-ci sur la situation" dans lequel est la fille de l’émir. La porte-parole des Nations Unies, Liz Throssell, a demandé à la délégation à Genève de la famille royale de Dubaï un "test de vie" de la princesse pour savoir précisément où elle se trouve, quelque chose qui n’est pas encore arrivé. "Nous serons vigilants avant ce qui se passe"a déclaré la porte-parole. Mercredi dernier, la BBC a publié quelques vidéos enregistrées depuis une salle de bain par Latifa où il a dénoncé que "cette maison a été transformée en prison. Toutes les fenêtres sont barrées et je ne peux même pas sortir pour prendre l’air", se plaignit-il. L’ONU enquêtera sur la situation de la princesse et le Royaume-Uni demande une preuve de vie VOIR GALERIE "Il y a cinq policiers à l’extérieur et deux à l’intérieur. Franchement, je ne sais pas si je pourrai survivre à ça"dit Latifa, qui prétendait avoir été "a menacé de ne plus jamais revoir le soleil". L’article a été divulgué au réseau par son amie Tiina Jauhiainen, son cousin maternel Marcus Essabri et l’activiste David Haugh, promoteurs de la campagne Free Latifa. La piste de la princesse avait disparu le 4 mars 2018 lorsqu’elle a tenté de fuir le pays à bord du bateau Nostromo, qui a été intercepté par les forces spéciales émiraties. La fille de l’émir s’est opposée à sa capture "coups de pied et combat", mordant même le bras de l’un de ses ravisseurs. Elle a ensuite reçu une injection d’un tranquillisant et a été transportée à Dubaï à bord d’un jet privé. Après l’expérience, Latifa a expliqué que "C’est un cirque et je veux juste être libre La situation devient chaque jour plus désespérée et je suis très fatiguée", conclut-il. La fille de l’émir de Dubaï disparaît dans d’étranges circonstances