Accueil Sport Pollo Briseño applaudit les sanctions pour ceux qui ne respectent pas les...

Pollo Briseño applaudit les sanctions pour ceux qui ne respectent pas les protocoles sanitaires

Karla Torrijos

Journal La Jornada
Mercredi 27 janvier 2021, p. a10

Antonio Briseño, défenseur de Chivas, a applaudi les sanctions que la Liga Mx imposera à ceux qui ne respectent pas les protocoles anti-Covid-19, car il a souligné que les joueurs doivent comprendre qu’ils sont des personnalités publiques et que les fans les prennent comme un exemple. Pendant ce temps, Alan Mozo, membre des Pumas, a présenté des excuses publiques après avoir été précisément l’un de ces footballeurs qui n’ont pas obéi aux règlements sanitaires.

Après la diffusion de deux vidéos dans lesquelles Jonathan Cabecita Rodríguez, l’attaquant de Cruz Azul et Mozo apparaissent lors de fêtes et sans respecter les mesures sanitaires, la Liga Mx a annoncé samedi précédent que les joueurs qui enfreindraient les protocoles pourraient recevoir une amende pouvant aller jusqu’à 100 mille pesos. , en outre, ils doivent être séparés du campus pendant 10 jours et présenter un test PCR négatif lors de leur réintégration.

«Nous sommes des personnes publiques, elles nous surveillent constamment et je pense que si nous sommes dans cette optique, nous devons montrer l’exemple. Maintenant, il y a une situation très compliquée dans le pays et à l’échelle mondiale en raison de la pandémie, si vous pouvez rester chez vous, vous devriez le faire, évidemment il y a des besoins qui vous obligent à partir, mais en tant que joueurs, nous devons supposer que travail social pour que chacun comprenne que nous ne sommes pas en vacances.

A ce moment, c’est pour s’enfermer avec sa famille, prendre soin de soi, les vaccins viendront. Il me semble que (les amendes) sont une très bonne mesure pour que tout le monde comprenne que nous devons être un exemple pour la société, a déclaré hier le défenseur lors d’une conférence de presse virtuelle.

Bien que Briseño ait estimé que l’indiscipline des joueurs se poursuivra probablement malgré les sanctions, il espère que le syndicat de football sera plus conscient de leurs actions.

Moment difficile

«Je vais être un peu un trouble-fête, mais ça ne va pas finir, la même chose se passe dans toutes les régions du monde, je ne sais pas s’ils doivent vous frapper dans la poche ou pas, mais nous devons comprendre que nous sommes dans un moment difficile.

Je ne sais pas quelle est la meilleure façon de faire comprendre non seulement les joueurs, mais tous les gens, car nous avons vu des gens qui vont à des fêtes et ils en valent la peine, ils veulent continuer à s’amuser, mais nous en tant qu’athlètes devons apprendre que nous sommes des personnalités publiques, a ajouté.

De son côté, Alan Mozo, qui a été séparé de l’équipe Auriazul et n’a pas joué dimanche dernier dans le match contre Querétaro en guise de punition pour avoir à nouveau enfreint les règles de santé, a publié hier sur son compte Instagram une vidéo où il demandait des excuses publiques à Les pumas et les fans pour être sortis dans un restaurant en pleine pandémie.

Vendredi dernier, j’ai fait une erreur en allant manger pour fêter l’anniversaire de mon meilleur ami, considérant que c’était une date importante. Je veux vraiment que vous sachiez qu’à aucun moment je n’ai été dans un état gênant malgré le fait que dans la vidéo vous pouvez voir que j’ingère une boisson alcoolisée, a déclaré l’arrière droit, qui a également été sanctionné en août dernier pour avoir assisté à une fête. sans respecter les protocoles sanitaires.

Une des raisons pour lesquelles j’ai décidé d’accompagner mon ami est que c’était un lieu ouvert avec un horaire fixe, avec toutes les mesures d’assainissement possibles. Ils m’ont désinfecté à l’entrée et en partant, l’utilisation de masques faciaux était obligatoire, a-t-il ajouté.

D’autre part, Pollo Briseño a exclu que l’équipe rojiblanco traverse une crise, car elle n’a réalisé aucun triomphe, puisqu’elle a jusqu’à présent deux nuls et une défaite dans le tournoi Guardians 2021.

C’est exagéré, lors du dernier tournoi, nous étions pires et nous avons terminé à la sixième place. Ça n’a pas commencé de la meilleure des manières, mais si à la fin du semestre ce n’était pas qualifié, là on serait en crise, mais gagner ce samedi (contre le FC Juárez) tout sera différent.

Enfin, il a estimé que Chivas devait revenir sur les bases pour avoir de meilleurs résultats dans ce concours.

Ce n’est pas que nous manquions d’attitude (lors de la récente défaite 3-1 contre l’Atlético de San Luis), c’est qu’il faut mettre un peu plus, il faut être plus exigeant sur le terrain et revenir aux bases, être un engagé l’équipe et tout mettre, pas seulement courir pour rien, mais en regardant les détails du jeu, a-t-il déclaré.