Accueil Sport Troisième division des Asturies: le Tuilla commence à voir le jour

Troisième division des Asturies: le Tuilla commence à voir le jour

«Le début de saison a été compliqué, tout est venu ensemble, j’ai dû m’isoler pendant deux semaines car j’étais en contact étroit avec une personne infectée par un covid, des joueurs clés comme Álvaro Pozo, Dani Hevia ou Cris Alonso ont dû être éloignés de travailler pendant un certain temps, et tout cela a compliqué les choses; de plus, nous sommes un personnel avec des vétérans et cela vous rend plus difficile de vous mettre en forme », explique l’attaquant de 30 ans, protagoniste de la victoire de dimanche, beaucoup moins confortable que ne le dit la finale 4-1. Et c’est que le Titanic se battait pour le match nul à 2 jusqu’à ce que dans la remise deux buts de Marcos Novoa clôturent le match en faveur de l’équipe locale: «Le Titanic est une équipe rocheuse, bien armée, avec du physique et de la vitesse, il C’était un match très compliqué », reconnaît l’attaquant.

Malgré le début difficile de la compétition, ils maintiennent une ambition maximale: “Nous voulons être parmi les trois premiers, nous l’avons clairement, sans aucune pression mais sachant que l’objectif du cours est que”. Pour y parvenir, il a «une ambiance extraordinaire»: «On s’entend très bien et il y a beaucoup de gens avec qui je joue depuis longtemps», ajoute ce footballeur qui en est à sa deuxième saison dans sa deuxième étape à Tuilla .

Il le fait en le rendant compatible avec son travail dans une entreprise de formation et de prévention. Une entreprise qui, explique-t-il, fait mieux en ce moment pour les seconds que pour les premiers: “Les choses sont comme elles sont, mais nous avons beaucoup de travail à faire”. Il a également de la chance que, contrairement à certains de ses coéquipiers, ils ne lui aient posé aucun problème pour continuer à s’entraîner. et en jouant: “J’ai de la chance là-dedans”, reconnaît-il. À tel point qu’il peut continuer à rêver d’une promotion que la Tuilla existe depuis longtemps et que ce serait un baume pour une année aussi compliquée. “Nous avons eu du mal à démarrer, mais les choses vont beaucoup mieux”, déclare cet attaquant qui a déjà joué dans neuf équipes de troisième.