Accueil Sport Un Valence incisif regarde le “ top 8 ” au prix d’un...

Un Valence incisif regarde le “ top 8 ” au prix d’un Real Madrid touché

Le gardien américain du Real Madrid Jaycee Carroll s'écrase dans la défense orange

Le garde américain du Real Madrid Jaycee Carroll s’écrase avec la défense orange .

Dirigé par Sam Van Rossom, un Valencia Basket incisif s’est vengé ce vendredi de la défaite en Copa del Rey face au Real Madrid et puni de ses pénétrations le bad game de l’équipe de Pablo Laso, décousu en défense et sans idées en attaque, pour ajouter un triomphe qui lui permet de gagner options pour atteindre le «top 8» de cette Euroligue.

Trois triples dans les premières minutes ont dégagé le chemin de Valence au début de l’accident, mais l’équipe de Jaume Ponsarnau, audacieux et incisif, il a également marqué d’autres manières, ce qui a renforcé sa confiance et lui a permis d’ouvrir un petit écart dans la main principalement de la Serbe Vanja Marinkovic, qui a ajouté douze points.

Les points de Jaycee Carroll, 15 des 19 premiers de son équipe, ont soutenu le Real Madrid, mais ils étaient insuffisants car en plus de lui seul Walter Tavares a marqué au premier quart (29-21, m.10). Le poids de la coupe finale perdue contre le Barça était perceptible.

L’entrée de Mike Tobey a donné à Valence une nouvelle option offensive avec ses triples et d’autre part, Carroll n’a pas eu de remplaçant au début au-delà de quelques actions de Fabián Caseur et l’avantage est passé à quatorze points et a forcé Pablo Laso à arrêter le match.

Mais rien n’a changé, son équipe est restée bloquée et Van Rossom a donné une nouvelle impulsion aux lieux avec ses pénétrations. De plus, dans les dernières minutes, le Real Madrid a accusé deux coups, le changement que Sergio Llull a demandé pour certains inconvénients qui ne l’ont pas laissé jouer à nouveau et un triple sur le klaxon de la pause par Klemen Prepelic qui a porté la rente à vingt (55-35, m.20).

Cela a coûté aux deux équipes de revenir sur le terrain, mais quelques triples, l’un de Gaby Deck et l’autre de Nico Laprovittola, ont donné de l’espoir au Real Madrid, même s’il était difficile pour les visiteurs d’avoir une continuité en raison des pertes et des points d’un serein. Van Rossom Ils ont donné de l’air aux habitants, qui avec ce calme se sont souvenus de rentrer (71-52, m.30).

La Le manque de succès du Real Madrid dans le tir a pesé sur toute tentative de retour et a donné à Valence une fin de match placide malgré trois triples d’Alberto Abalde qui ont fait la défaite de son équipe mais ne valaient pas plus.

Fiche technique

89.- Panier Valence (29 + 26 + 16 + 18): Van Rossom (16), Marinkovic (14), Kalinic (12), Williams (5), Dubljevic (6) – cinq partants – Prepelic (11), Puerto (2), Labeyrie (3), Tobey (11) et Hermannsson (9 ans).

78.- Real Madrid (21 + 14 + 17 + 26): Alocen (4), Carroll (20), Deck (9), Garuba (-), Tavares (11) – cinq partants – Causeur (9), Abalde (13), Tyus (2), Laprovittola (5), Llull (3) et Thompkins (2).

Arbitres: Lamonica (ITA), Koljensic (MNO) et Juras (SER). Sans éliminé.

Incidents: match correspondant au jour 25 de l’Euroligue joué au pavillon Fuente de San Luis à huis clos en raison des restrictions de la pandémie de coronavirus.