SPORT Panenka | Reflets improbables de personnages impossibles

23/10/2021

Le à 09:47 CEST

PANENKA

NYON 9 OCTOBRE 2021. Chaque jour pareil. Ce n’est pas facile. Vous le savez déjà bien. Levez-vous le matin, prenez le petit-déjeuner, faites de la gym, prenez une douche et allez au bureau, où vous devez sauver le football des griffes des affaires. Dans ma mission de défendre les modestes, toujours impuissants, j’ai des heures à parcourir. L’ennemi est puissant, alors je dois faire de mon mieux. Juve, Madrid, Barcelone & mldr; Ils vont pour nous. Heureusement, je ne suis pas seul dans ma croisade : nous sommes quelques-uns à faire partie de la résistance.

Le camarade Al-Khelaïfi, par exemple. Un gars formidable, comme moi, autodidacte. Nous aurons toujours Paris, j’ai l’habitude de lui dire. Ah, La Résistance ! Le PSG et son romantisme. Je sais, je sais, je ne peux pas te mentir, cher journal ; Je sais que le Qatar n’est pas exactement un exemple de défense des sans-abri. Mais si c’est une guerre, ça ne fait pas de mal de l’avoir comme allié. Après tout, ce sont des gens qui travaillent dur : il m’a dit Infantino (avant notre dernière discussion) qu’au Qatar vous travaillez du lever au coucher du soleil si nécessaire. Il est étonné. Quelle énergie ont-ils… Ce qui me manque, cher journal. Si même la justice me persécute ! Le dernier est qu’on ne pourra même pas sanctionner les rebelles de la Super League. J’ai dû écouter le juge. Pas de VAR ou quoi que ce soit. Et sous la menace. Quel scandale. Mais les « superligers » ne renoncent pas à jouer notre Ligue des champions, bien sûr. Et à propos de Florentin défendre le Super ligue avec l’excuse qu’ils vont faire faillite et ensuite offrir un millionnaire pour Mbappé en été? Visages. Même s’il faut être juste envers l’un de ces clubs (vous savez que je suis le plus équilibré et le plus démocrate des amis de Poutine). Oui, au quotidien, car il ne faut pas oublier que le Barça est cohérent : si son ambition de créer une Super League n’est pas remplie, alors sans parler de disputer la Ligue des champions (même pas en Ligue, les très radicaux). Et s’ils disent qu’il n’y a pas d’argent, cela signifie qu’il n’y en a pas : les signatures et le jeu de la Conference League. Quel exemple de lutte.

C’est l’ennemi, mais, comme on dit à l’UEFA (je ne me souviens plus exactement pourquoi) : Respect.

Share