Stock SNDL : Sera-ce le vainqueur du cannabis au détail canadien ?

Le communiqué de presse du 20 juillet de Les producteurs de cadrans solaires (NASDAQ :SNDL) annonçant avoir clôturé son achat du réseau de vente au détail de cannabis Spiritleaf n’a rien fait pour le stock de SNDL.

sndl stock icône du logo de la société Sundial Growers sur le site Web

Source : Postmodern Studio / Shutterstock.com

Du 20 juillet à aujourd’hui, il a perdu plus de 15 % de sa valeur.

Il est difficile de savoir ce que l’ajout de Spiritleaf fera finalement pour le stock de Sundial. Mais, comme l’a écrit récemment un autre contributeur d’InvestorPlace, Ian Bezek, la société basée à Calgary évolue et ne se transformera pas du jour au lendemain.

Il n’a pas tort à ce sujet.

Dans ma dernière chronique sur Sundial en juillet, j’ai suggéré que l’action SNDL « pourrait être l’un des investissements les plus déroutants dans l’espace du cannabis ».

J’ai trouvé un article de novembre 2018 qui traitait de certains des meilleurs détaillants de cannabis canadiens à garder sur votre radar. Le PDG de Cova Software, Gary Cohen, a publié l’article. Cova est spécialisé dans le développement de logiciels de point de vente pour les détaillants de cannabis.

C’est formidable de voir que Cova est toujours bien vivant et continue de prospérer grâce au secteur en croissance du cannabis.

Quoi qu’il en soit, j’ai pensé que ce serait amusant de voir ce qui est arrivé aux détaillants mentionnés dans l’article, y compris Spiritleaf, au cours des 34 derniers mois.

Spiritleaf et SNDL Stock

Avant d’entrer dans les 11 autres sociétés, un article sur Sundial n’aurait pas de sens sans mettre Spiritleaf au premier plan. Mais il y a 34 mois, Spiritleaf faisait partie de Les possessions de l’esprit intérieur, qui lui-même n’est devenu public qu’en juillet 2018.

Comme Cohen l’a souligné, Spiritleaf était le seul détaillant de cannabis qui appartenait à l’Association canadienne de la franchise (CFA). Alors que Spiritleaf fêtait l’ouverture de son 100e magasin le 9 juillet, il était toujours très apprécié par la CFA.

Je n’ai pas été très élogieux à propos de Sundial, mais acheter Spiritleaf pourrait être l’acquisition transformatrice dont il a besoin pour aller de l’avant dans l’industrie du cannabis.

Les autres grands joueurs

Tout d’abord, Tokyo Smoke. Croissance de la canopée (NASDAQ :CCG) a acquis la société mère du détaillant, Hiku Brands, en 2018 pour 250 millions de dollars canadiens (200 millions de dollars). Aujourd’hui, Tokyo Smoke compte 44 magasins en Ontario, sept au Manitoba et six en Alberta, et d’autres sont à venir.

Au moment de l’article de Cohen, Fleur de feu (OTCMKTS :FFLWF) venait d’obtenir 37 licences de magasin de détail en Alberta. Aujourd’hui une société ouverte, elle compte 85 succursales au Canada. Grâce au soutien de Alimentation Couche-Tard (OTCMKTS :ANCUF), qui détient 19,9 % de la société, étend la marque de vente au détail Fire & Flower aux États-Unis

En mai 2021, j’ai suggéré aux investisseurs d’éviter les actions SNDL et de se concentrer plutôt sur une autre société de cannabis basée à Calgary, Marée haute (OTCMKTS :HITID), qui possède 85 magasins de détail sous les bannières Canna Cabana et KushBar. En 2018, Canna Cabana était prête à ouvrir 37 magasins en Alberta et huit autres en Colombie-Britannique.

Non seulement le réseau physique de High Tides s’est considérablement développé au cours des 34 derniers mois, mais il vient de clôturer son acquisition du détaillant américain d’accessoires de cannabis en ligne DankStop, qui réalise plus de 3 millions de dollars de ventes annuelles et 200 000 abonnés par e-mail.

High Tide a payé 3,9 millions de dollars pour DankStop dans le cadre d’une transaction en espèces et en actions. Y compris l’acquisition de DankStop, la société a un taux de revenus sur 12 mois de 55 millions de dollars canadiens (44 millions de dollars) aux États-Unis

La ligne de fond

Je ne pense pas qu’il ne fasse aucun doute que le nombre d’entreprises canadiennes de vente au détail de cannabis continuera de baisser à mesure que le secteur se consolide. Avoir plus de 100 magasins place Sundial à l’avant du bus. Qu’elle puisse y rester dépendra de la qualité des franchisés qu’elle recrutera pour gérer ses magasins.

À la fin du mois de juin, j’ai suggéré qu’un meilleur pari sur la vente au détail de cannabis au Canada pourrait être Nova Cannabis (OTCMKTS :NVACF), qui prévoit d’ouvrir plus de 200 de ses magasins Value Buds d’ici la fin de 2023.

Il sera intéressant de voir les entreprises se développer au cours des prochaines années. Mais je ne pense pas qu’il ne fasse aucun doute que chacun des noms mentionnés a une chance de dominer le marché nord-américain du cannabis.

Avec un solide appui de Couche-Tard, Fire & Flower pourrait être une entreprise en plein essor. Mais, à ce stade, il est trop difficile de choisir le vainqueur ultime.

Placez vos paris.

À la date de publication, Will Ashworth n’avait (directement ou indirectement) aucune position sur les titres mentionnés dans cet article. Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur, sous réserve des directives de publication d’InvestorPlace.com.

Will Ashworth écrit sur les investissements à temps plein depuis 2008. Les publications où il est apparu incluent InvestorPlace, The Motley Fool Canada, Investopedia, Kiplinger et plusieurs autres aux États-Unis et au Canada. Il aime particulièrement créer des portefeuilles modèles qui résistent à l’épreuve du temps. Il vit à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Au moment d’écrire ces lignes, Will Ashworth ne détenait de position dans aucun des titres susmentionnés.

Share