Stuani, assurance-vie à partir de 11 mètres

19/09/2021 à 21h17 CEST

Carles Rosell

Cristhian Stuani est un spécialiste du onze mètres. Rien de nouveau sous le soleil, même si l’attaquant prend soin de s’en souvenir à chaque fois qu’il en a l’occasion. Le plus récent, sûrement pas le dernier, samedi dernier contre Valladolid à Montilivi.

Depuis son arrivée à Gérone en 2017, sur quatre saisons complètes et ainsi de suite, l’Uruguayen a marqué 84 buts toutes compétitions confondues. Près d’un tiers depuis le point de penalty : 25. Ce qui se traduit par 29,8 % des buts qu’il accumule avec ce club.

Le plus frappant, c’est qu’il a fallu 26 lancements pour atteindre ce chiffre. Donc, il n’en a manqué qu’un.

Son équilibre est presque impeccable. Un seul penalty n’a pas pris fin au fond du but. Le 27 octobre 2019, contre Alcorcón à domicile, Stuani il a eu l’occasion de briser le 0-0 dans le temps additionnel mais cette fois il a touché le poteau.

Cela fait plus d’une décennie depuis sa dernière décision. Près de deux ans se sont écoulés depuis ce jour et le charrúa a déjà réalisé sa meilleure séquence de pénalités maximales consécutives en tant que joueur de Gérone. Il en avait 12 jusqu’au jour de l’Alcorcón et après il en accumule déjà 13 sans interruption.

Et si Stuani marque à onze mètres, son équipe le célèbre. Sur les 25 buts, 15 d’entre eux sont apparus lors de victoires à Gérone et 8 d’entre eux, en matchs nuls. Seulement deux fois, il finira par perdre le match : 2-3 contre Valence et 1-2 contre l’Espanyol.

La majorité des pénalités transformées, par ailleurs, ont été à Montilivi (15).

Share