Succès de la Grande Nuit de Gloire d’Emporio Boxing

Et enfin, le premier est arrivé Gloire Nuit. du jeudi au vendredi soir a eu lieu, dans le Espace La Alquería, à Madrid, une soirée de boxe unique au cours de laquelle la musique et un incroyable show live fusionnent avec la boxe nationale par la main de Magasin de boxe, le promoteur de Fernando Sánchez, qui était, avec sa famille, une véritable star du ciel madrilène.

La soirée a commencé par un hommage bien mérité aux membres de l’équipe olympique espagnole de boxe qui ont participé à Tokyo 2020. L’entraîneur, Image de balise Rafael Lozano, accompagné du président de la Fédération espagnole de boxe, Felipe Martinez, et le vice-ministre des sports de la Communauté de Madrid, Alberto Tomé, a remercié les combattants espagnols, représentés par le capitaine Youba sissokho, leur performance aux Jeux Olympiques, où ils ont obtenu plusieurs diplômes et touché le métal tant convoité qu’ils méritaient tant.

Après cela, les notes de la chanson mythique ‘Eye of the Tiger’ ont résonné dans la voix du chanteur Cintia Rosado, qui servit d’introduction au premier des combats de la nuit : celui qui affronta Camacho de Jordanie et Joël Sanchez. Après quatre rounds, le combat l’a battu aux points de Camacho, dans ce qui était le deuxième combat professionnel pour le combattant Emporio Boxing.

Le deuxième combat de la nuit était entre le capitaine de l’équipe nationale, le ‘lion ‘Sissokho et le colombien Jair Cortés. Youba est sorti accompagné d’une musique de batterie avec une surprise pour le public : son père, véritable maître des percussions internationales, a dirigé les musiciens qui ont mené sa sortie vers le ring. Malgré le fait que l’homme d’Emporio ait voulu prolonger le combat à ses débuts, il s’est retrouvé dans un KO technique au premier tour, ce qui montre la formidable forme physique dans laquelle le Majorquin a atteint la boxe professionnelle. Le lion a encore rugi.

Le taiko installé à côté du ring annonça le troisième match. C’était au tour de la bagarre féminine entre l’italienne Amira canizzaro et l’espagnol Mélanie Sorroche, double champion d’Europe, qui a fait preuve d’une grande supériorité à chaque instant. Amira a décidé de jeter l’éponge au début du quatrième tour, dépassée par la boxe de sa rivale.

L’un des matchs les plus excitants de la soirée a eu lieu après les femmes. Promesse Amin Hachimi a fait face à un dur Jacopo fazzino pendant huit tours spectaculaires, qui ont fait vibrer le public. Le boxeur d’Emporio Boxing a remporté les points (7-0-0), qui s’affirme comme l’un des grands boxeurs de la scène nationale et qui a été fortement soutenu par sa légion d’adeptes.

Juste avant d’entamer le combat le plus intéressant de la nuit, une autre bataille singulière a eu lieu : celle qui a affronté Luis Gonzalvo, batteur du groupe DVICIO contre Micky Martinez, du groupe Andy et Lucas, qui se sont affrontés dans un « duel de loges acoustiques » qui a réchauffé les spectateurs avant le plat principal de la soirée.

Ce fut au tour du combat à distance : Carlos Ramos et Rubén García « Peli ». Pour le deuxième combat consécutif, le combat s’est déroulé en huit rounds. « Peli » a répondu aux attentes et a rendu les choses difficiles pour Ramos, qui s’est blessé au biceps gauche au deuxième tour. Malgré tout, comme Glory Nights, Carlos a tout mis en œuvre et a remporté le match aux points. Spectaculaire le rôle du gaucher, qui était à un tel niveau qu’aucun des assistants n’a pu remarquer sa blessure pendant les rondes.

Après les combats, les boxeurs ont pu profiter de leur peuple et du public dans l’atmosphère spectaculaire de l’Espacio La Alquería. Les DJ Alexandre Som Il a continué à animer la nuit pendant que les boxeurs et le public partageaient avec Fernando Sánchez le grand triomphe d’Emporio Boxing. Rien ne va les arrêter. Ce n’était que la première de nombreuses Glory Nights.

Lire aussi Rédaction

Lire aussi Rédaction

Carlos Ramos, un de ceux qui boxera à Madrid

Share