in

Suivez le bordel avec les vaccins de la sélection

10/06/2021 à 14:21 CEST

La vaccination des joueurs de l’équipe espagnole contre le Covid-19 continuer à soulever la poussière. Les jours passent et les joueurs continuent sans recevoir leurs doses. Malgré les messages publics continus du gouvernement confirmant qu’elle aura lieu, la réalité est qu’elle est retardée et demain vendredi est présenté comme la date limiteÀ tout le moins, pour que les joueurs se fassent vacciner cette semaine.

C’est ainsi qu’il l’a dit Luis Enrique, qui a prévenu que samedi serait déjà très précipité, évaluant les débuts imminents de l’Eurocup de 2021 lundi contre la Suède à La Cartuja à Séville. “À ce jour, nous ne savons rien d’officiel quant à savoir si ce serait demain ou après-demain, mais nous devons prendre en compte les effets pervers qui peuvent survenir et nous voulons que les joueurs arrivent dans les meilleures conditions”, a déclaré le sélectionneur en conférence de presse.

Retardé

Lucho a expliqué que Luis Rubiales, président de la Fédération, “Il nous a informés de la possibilité d’une vaccination complète il y a deux mois, mais malheureusement cela n’a pas été possible. Nous acceptons volontiers toute décision et des négociations ont lieu, mais rien n’est sûr. »

L’entraîneur a précisé que “nous aurions aimé que cela soit fait dans les délais impartis après avoir donné la liste officielle et voir les joueurs il y avait, mais nous avons accepté les décisions. »

A partir de là, Luis Enrique n’a pas voulu aller plus loin car “ce sujet est délégué à des personnes mieux préparées. Si un accord fantastique est trouvé, mais aussi fantastique.”

Quant aux critiques de la députée d’En Comú Podem, Aina Vidal, sur le privilège que « onze joueurs qui frappent la balle » devraient se faire vacciner, Lucho a répondu que “l’indifférence est l’une des meilleures armes& rdquor ;.

Malgré des accusations de harcèlement sexuel, Plácido Domingo reçoit une ovation en concert en Espagne – El Sol de México

Nikita Mazepin explique sa décision de Bakou qui a irrité Mick Schumacher