Surface COTA à traiter avant le Grand Prix des États-Unis après des problèmes de MotoGP

Les inquiétudes soulevées au sujet de la surface du COTA pendant la course MotoGP doivent être résolues avant le Grand Prix des États-Unis.

Il y a eu une énorme controverse concernant la piste lors de la récente manche du championnat MotoGP qui s’y est déroulée.

De nombreux coureurs ont estimé que la surface était beaucoup trop bosselée, à tel point qu’ils ont vraiment envisagé de ne pas y courir en raison des dangers potentiels.

« Pour moi, c’est une blague d’être ici. « Pour moi, nous ne pouvons pas courir », a déclaré le pilote Aprilia Aleix Espargaro selon The Race.

« C’est très dangereux. Très, très dangereux. Je n’ai jamais roulé sur une piste comme celle-ci. C’est un cauchemar, très dangereux, et je ne veux pas penser à ce qui peut arriver quand 20 motos démarrent la course avec le plein de carburant et que nous allons dans les bosses des virages 2 et 10. C’est une blague.

« Si je dois voter à la commission de sécurité, je dirai que je ne ferai pas de course. Pour moi, pas moyen. C’est très, très dangereux. Très, très dangereux.

En fin de compte, la course s’est déroulée et s’est terminée sans incident majeur, mais un certain nombre de coureurs ont ensuite expliqué à quel point cela avait été physiquement difficile pour eux.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de la Formule 1

Ce n’était pas la première fois que de telles inquiétudes étaient soulevées, les pilotes de F1 étant également mécontents de l’étendue des bosses dans le passé.

Les pilotes MotoGP ont demandé que la zone du virage 2 au virage 10 soit complètement refaite, mais il n’y a pas assez de temps pour le faire avant que la Formule 1 ne s’y rende.

Cependant, Michael Masi a déclaré que des travaux étaient en cours pour aplanir certaines bosses avant le début du week-end de course.

« Les zones qui ont été surélevées par les vélos sont des zones différentes de celles qui ont été refaites », a déclaré le directeur de course.

« Tony Cotman, qui est l’un des inspecteurs du circuit FIA et était auparavant directeur de course IndyCar, qui est aux États-Unis, s’est déjà rendu à Austin au cours de la semaine, a fait un rapport et le circuit est en train de faire quelques changements pour que nous puissions en quelque sorte adresser certaines des préoccupations.

« Ils vont écraser quelques bosses et ainsi de suite, mais nous avons un peu de temps pour le faire. Donc, ils feront ce qu’ils peuvent dans les délais.

Share