Susana Zabaleta critique les « influenceurs » qui ont soutenu l’interdiction verte – Las Noticias de Chihuahua – Entrelíneas

L’actrice et chanteuse Susana Zabaleta a critiqué les artistes et « influenceurs » qui ont fait de la propagande en faveur du Parti écologiste vert du Mexique (PVEM) au milieu de l’interdiction électorale et a déclaré qu’elle ne comprenait pas comment une personne est capable de vendre son opinion. .

Dans une interview avec les médias après la présentation de la troisième édition de son livre L’autre livre des câlins, Zabaleta a remis en question les actions de certains de ses collègues et a célébré que le bureau du procureur général (FGR) a ouvert une enquête sur les faits.

« Tout le monde connaît son prix, ça me rend très triste qu’un être humain ait un prix, surtout sans comprendre ce qu’il y a derrière, car je pense que si vous vendez une croyance, c’est comme si vous vous vendiez vous-même », a-t-il déclaré.

L’actrice a appelé les jeunes à cesser de suivre ces personnages sur les réseaux sociaux, comme elle l’a dit, ils n’apportent rien à la société.

« S’ils ne sont pas responsables, pourquoi allez-vous suivre quelqu’un comme ça ? C’est comme suivre le connard, ‘Je veux suivre le connard’, pourquoi vas-tu suivre le connard ? Si vous allez devenir un connard », a également déclaré l’actrice.

[hyoutube EyPcBEbMD4M]
Susana Zabaleta a également interrogé certains collègues de la guilde des comédiens qui décident d’abandonner leur métier pour se lancer en politique sans avoir la préparation académique nécessaire.

« J’hallucine tous ceux qui sont camarades de classe et qui du jour au lendemain se sont consacrés à la politique alors qu’ils n’ont même pas fini l’école primaire. Et du jour au lendemain ils seront députés, ils gouverneront et ils comprendront la politique, ça me rend détestable ».

La FGR, par l’intermédiaire du Procureur spécial pour les délits électoraux (FEPADE), a annoncé aujourd’hui que les soi-disant « influenceurs » feront l’objet d’une enquête pour diffusion illégale de propagande la veille des élections de dimanche dernier.

Source : Cependant

Share