T Stock: le prochain accord de découverte d’AT&T est son seul attrait

AT&T (NYSE :T) a été une grande déception pour les actionnaires. Le stock T est en baisse non seulement depuis le début de l’année, mais également au cours des 12 derniers mois. De plus, il a perdu environ 25 % de sa valeur par rapport à l’endroit où il se négociait avant Covid-19. Tout cela s’est produit au milieu de l’énorme course haussière à l’échelle du marché.

Image du logo AT&T (stock T) sur une devanture grise.

Source : Jonathan Weiss/Shutterstock

Les problèmes d’AT&T découlent d’un problème de longue date : son manque de croissance. L’activité téléphonique principale d’AT&T est une vache à lait, mais ses perspectives de croissance sont limitées. Pour surmonter cela, la direction s’est engagée dans un ensemble d’acquisitions de plus en plus ambitieux pour tenter de relancer l’entreprise.

Mais certains de ces achats prévus, tels que DirecTV et WarnerMedia, n’ont pas répondu aux attentes. En fin de compte, AT&T s’est retrouvé avec une dette massive et des flux de trésorerie insuffisants pour faire face à son important fardeau de dividendes et d’intérêts.

Coupure de dividende et repositionnement stratégique

Pour résoudre les problèmes structurels d’AT&T, la direction a changé d’orientation. Maintenant, il élague les activités non essentielles. Elle se départit de son activité médias en la fusionnant avec Découverte (NASDAQ :DISCA) puis filature cette entreprise.

La société estime que les actifs combinés pourraient avoir une masse critique suffisante pour concurrencer Netflix (NASDAQ :NFLX) et Disney (NYSE :DIS). Dans tous les cas, il devrait faire mieux sous une direction dédiée que sous la direction des dirigeants d’AT&T.

Pendant ce temps, AT&T décharge également d’autres choses. L’entreprise DirecTV a récemment été cédée à un propriétaire de capital-investissement, par exemple. En prenant ces mesures, AT&T peut réduire sa dette et recentrer l’entreprise sur ses opérations de télécommunications de base les plus performantes.

Hélas, une chose n’a pas survécu au remaniement. Le rendement du dividende d’AT&T, qui a augmenté de plus de 7 %, subira une baisse de près de 50 % une fois ces cessions d’actifs terminées. Avec une entreprise et une base de revenus beaucoup plus petites avec lesquelles travailler, il est logique qu’AT&T doive également réduire son dividende.

Ne vous inquiétez pas pour les pessimistes du Discovery Deal

La pièce la plus émouvante pour AT&T en ce moment est son prochain accord avec Discovery. Il y a eu des spéculations selon lesquelles AT&T modifierait les termes de l’accord. Ceci, à son tour, pourrait être négatif pour le stock T. Pourquoi cela est-il discuté?

De nombreux investisseurs ont l’impression que l’action DISCA est bon marché en ce moment. Il est passé de 78 $ ce printemps à son prix actuel d’environ 28 $. C’est un énorme recul.

Cependant, gardez à l’esprit que Discovery n’a augmenté que parce que Archegos Capital de Bill Hwang a augmenté ses actions. Hwang a acheté des actions comme Discovery avec un effet de levier massif.

Cependant, lorsque Hwang a manqué de capacité d’emprunt sur marge, ses actions se sont effondrées. Un ancien choix d’Archegos, Gaotu Techedu (NYSE :JE T’AI COMPRIS), a chuté encore plus fort que l’action DISCA – elle a perdu plus de 90 % de sa valeur depuis la fin du short squeeze.

De nombreuses actions de Hwang se sont réinstallées là où elles se négociaient avant la pandémie. Ainsi en va-t-il pour Discovery. L’action DISCA s’est négociée entre 20 $ et 30 $ pendant la majeure partie des cinq dernières années. Ainsi, un cours de l’action de 28 $ n’est maintenant guère surprenant – il s’est simplement installé dans son terrain d’échange traditionnel.

Tout cela pour dire qu’AT&T n’a pas besoin de refondre l’accord Discovery. Les actionnaires de DISCA se plaignent maintenant du bas prix de l’action, et cela a du sens s’ils sont toujours ancrés sur sa valorisation artificielle de la compression courte. Mais en fin de compte, il n’y a aucune raison pour AT&T de changer le plan de match pour sa fusion de médias.

L’action T n’est pas un achat en dehors de l’accord de découverte

L’accord à venir avec Discovery est de loin l’élément le plus intéressant de l’histoire d’AT&T. Il est compréhensible que certains investisseurs souhaitent conserver les actions T jusqu’à la fin de la scission. Les actions de la nouvelle entité médiatique peuvent apparaître une fois qu’il s’agit d’une action à libre échange.

Mais si ce n’est pas leur thèse, les investisseurs devraient éviter les actions T. Il est entré dans ce pétrin en raison des mauvaises décisions d’allocation du capital de la direction. En termes simples, AT&T aime faire de grosses acquisitions, et celles-ci ont échoué avec une cohérence alarmante.

Une fois l’accord Discovery conclu, AT&T devra revenir à l’essentiel. Il doit prouver qu’il peut toujours bien gérer son activité de télécommunications tout en remboursant sa dette et en rétablissant l’assise de l’entreprise.

Ce processus prendra cependant un certain temps à se dérouler. Et le dividende réduit empêchera les investisseurs à revenu de revenir aux actions T pendant un certain temps. Verizon (NYSE :VZ) est un moyen beaucoup plus propre et plus simple de détenir des actions de télécommunications américaines de premier ordre.

À la date de publication, Ian Bezek n’avait (directement ou indirectement) aucune position sur les titres mentionnés dans cet article. Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur, sous réserve des directives de publication d’InvestorPlace.com.

Ian Bezek a écrit plus de 1 000 articles pour InvestorPlace.com et Seeking Alpha. Il a également travaillé en tant qu’analyste junior pour Kerrisdale Capital, un fonds spéculatif de 300 millions de dollars basé à New York. Vous pouvez le joindre sur Twitter à @irbezek.

Share