Accueil Technologie Amazon veut que vous payiez pour un produit qui n’existe pas: le...

Amazon veut que vous payiez pour un produit qui n’existe pas: le marketing gagne

Si une marque semble particulièrement résistante aux effets économiques et commerciaux de la pandémie, c’est sûrement Amazon.

La marque a trouvé un moyen de rester pertinente au-delà d’être l’un des principaux représentants du commerce électronique dans le monde.

La diversification de sa proposition ajoutée à ses systèmes de livraison a conduit Amazon à surpasser divers acteurs de la vente au détail avec plus de 2,570 millions de visiteurs sur son site rien qu’en juillet, ce qui est plus que celui enregistré par eBay Inc., Walmart, Etsy, Home Depot, Target et Best Buy ensemble, selon Marketplace Pulse.

Dans une large mesure, le succès de l’entreprise réside dans le fait que sa structure diversifiée en centaines de services ou produits, lui permet de mettre en pratique l’un de ses secrets les mieux gardés: le client ne choisit pas le magasin ou la solution; le magasin ou la solution sont ceux qui choisissent le client.

La structure d’Amazon propose un écosystème qui d’une manière ou d’une autre est interconnecté, avec lequel pratiquement l’entreprise, comprise dans son ensemble, a une vision complète de son client.

Cela lui a permis de remettre en question et de remettre en question le modèle conventionnel d’achat. Dans le monde traditionnel, vous choisissez où être. Mais dans le cas d’Amazon, c’est le marché lui-même qui, en fonction de ses règles, qui est région par l’algorithme A9 d’Amazon) classe les produits qu’il montre à tout utilisateur lorsqu’il effectue une recherche.

Ce système a maintenant fourni la base du prochain pari d’Amazon, qui vise à faire payer le consommateur pour un produit qui n’existe pas encore.

Amazon a donné le feu vert à un projet appelé Build It, qui dans le style du crowdfunding invite le client à payer pour une idée qui n’a pas encore été fabriquée et au cas où cet objet atteindrait la demande nécessaire, il est créé et commercialisé. Sinon, l’argent est retourné au consommateur et Amazon passe au produit suivant à la recherche de ce qui intéresse le plus les gens.

En fait, le concept n’est pas nouveau. Des entreprises comme Kickstarter ou Indiegogo, même Xiaomi ont cherché un moyen de capitaliser sur ce modèle; Cependant, maintenant il vient de la main d’un géant du commerce électronique que s’il peut se vanter de quoi que ce soit, c’est sa capacité à anticiper le consommateur.

Fin 2019, Amazon a annoncé ses projets Day1 Editions, qui étaient une série d’innovations en cours de test mais qui visaient une première à court terme pour l’entreprise.

La différence avec cette nouvelle proposition est que ce que la marque fonctionnerait en fonction de ce dont le consommateur a réellement besoin ou ne sait pas ce qu’il veut jusqu’à ce que l’idée soit présentée. Encore une fois, il génère sa propre demande.

Sans aucun doute, c’est une stratégie qui, bien qu’elle puisse parier sur l’innovation et le lancement de nouveaux produits, a en réalité un fond beaucoup plus concentré sur le marketing qui pourrait impacter toute sa structure.

Et c’est que la marque, avec cette proposition, ne pouvait pas seulement mettre des produits et services sur le marché avec un succès pratiquement garanti.

Ce qui serait en fait acquis serait une connaissance beaucoup plus spécifique du consommateur, qui pourrait être acquise dans d’autres secteurs d’activité sans que pratiquement personne ne le remarque.

Il s’agit d’acquérir un avantage concurrentiel inestimable que vous pourriez renforcer de votre boutique en ligne, à vos services de divertissement en streaming ou à vos propres lignes de produits.