Accueil Technologie CFE reconnaît l’erreur et donne une puissante leçon aux community managers

CFE reconnaît l’erreur et donne une puissante leçon aux community managers

Un aspect que nous ne pouvons pas perdre de vue dans ce type d’incident est celui qui a à voir avec la capacité de communication des marques aujourd’hui.

Il y a un élément commun dans ce travail et il a à voir avec la capacité de la CFE à créer des tendances importantes sur le marché.

Il y a plusieurs points que nous ne pouvons pas perdre de vue dans la tendance de la CFE et l’utilisation de fausses images.

La communication sur les réseaux sociaux est aujourd’hui incontournable et les tendances des brevets que l’on ne peut ignorer, puisqu’elles déterminent la capacité d’une marque à transcender devant le consommateur et le cas porté par la CFE est une belle étude de cas.

Face à cette pertinence, un aspect qui pèse ici est celui qui nous avertit de l’importance de comprendre le consommateur et ce qui y est essentiel, la qualité du contenu qu’il réclame.

Cela a conduit la tendance des marques en vedette dans les récits à devenir extrêmement populaires et nous avertit sans aucun doute de la valeur sur le marché, d’influencer le consommateur.

Cela dit, un élément vital est celui qui nous révèle à quel point il est nécessaire de comprendre à nouveau le consommateur.

La leçon du CFE dans les réseaux sociaux

Le CFE a donné une leçon importante qui nous avertit de l’importance de la communication menée par les marques, avec des récits qui ne sont pas gaspillés.

Une habitude courante pour illustrer du contenu sur les réseaux sociaux a été de recourir à des images de stock, mais cela n’est plus accepté par le consommateur, en particulier lorsqu’il tente de raconter des histoires avec un faux contenu.

La CFE a publié une publication à «fausse» image, avec laquelle elle a cherché à illustrer le travail effectué par les salariés de l’entreprise pour rétablir l’approvisionnement en électricité au milieu des terribles conditions météorologiques que connaît le nord du pays .

L’action a généré de terribles critiques et la marque a dû admettre l’erreur de nombreux community managers.

Cette tendance est devenue une ligne directrice très importante devant laquelle on ne peut pas être inconscient et c’est celle qui nous prévient de la nécessité de réfléchir avec du contenu sur les réseaux sociaux, l’activité essentielle d’une marque.

Mettre en vedette dans les récits est alors une stratégie de contenu qui n’a pas de gaspillage, au contraire, c’est la meilleure ligne directrice pour amener une marque à communiquer avec le consommateur, seulement il y a une exigence, cette communication doit se faire depuis un plan réel, où les faits racontés sont un portrait clair de la marque.

Face à cela, il devient extrêmement nécessaire d’avoir de meilleures références de la part des marques, de développer des lignes directrices de plus en plus transcendantes, à travers lesquelles il est possible de déterminer la capacité d’une marque à être audacieuse.

Come Verde est un excellent exemple de récits mettant en vedette des marques sur les réseaux sociaux:

@comeverdemxPara égayer notre vendredi 🥰❤️ ## comeverde ## recette ## cuisine ## famille ## entrepreneuriat ## entreprise ## Mexicains ## tiktokmexico ## usine

♬ Solo – Clean Bandit, Demi Lovato

Face à cette audace, la fameuse phrase en anglais «keep it real» devient un véritable mantra du storytelling sur lequel les Community Managers doivent miser au sein des réseaux sociaux, puisqu’ils sont les principaux conteurs des marques dans ces médias numériques.

Les marques gagnent la conversation

La conversation établie sur les réseaux sociaux a cédé la place à un nombre important d’éléments, à travers lesquels se définit la valeur de la communication.

Sans aucun doute, la maîtrise de la stratégie réseau est essentielle, car la capacité d’une entreprise à être transcendante avant que le consommateur en dépend.

Cela dit, il devient primordial de comprendre le rôle que jouent aujourd’hui les marques pour pouvoir comprendre le consommateur, puisque des lignes directrices de plus en plus audacieuses sont établies sur le marché lorsqu’il est possible de comprendre la capacité d’une marque à transcender.

Maintenant lis: