Accueil Technologie Gaming L’Organisation européenne des consommateurs enquête sur la dérive Joy-Con

L’Organisation européenne des consommateurs enquête sur la dérive Joy-Con

Levez la main qui n’a jamais eu la fameuse dérive sur Joy-Con! Très peu de gens auront levé la main et ils l’ont sûrement fait de peur que cela ne leur arrive pas à l’avenir. Et depuis le lancement de Nintendo Switch, pratiquement tous les utilisateurs ont souffert de ce moment où le personnage commence à bouger uniquement parce que le bâton a pris de la saleté et les seules solutions sont d’envoyer les commandes à Nintendo, tant qu’elles sont sous garantie, osez les ouvrir vous-même ou en acheter de nouveaux. Le problème est si grave qu’en Amérique, après avoir reçu des demandes d’associations de consommateurs, il a été promis que les contrôles seraient corrigés malgré l’expiration de la garantie, ce que Nintendo France a emboîté. Cependant, le geste de la division gauloise du Grand N n’est pas quelque chose qui a été reproduit dans d’autres branches, moins officiellement. En raison de tous ces problèmes début décembre, plusieurs associations européennes de consommateurs se sont réunies à la fin de l’année dernière, dans le but d’étudier la question de la dérive. Aujourd’hui, la chose a fait un pas de géant, car c’est la propre Association des consommateurs européens (l’Organisation européenne des consommateurs) qui a décidé d’ouvrir une enquête officielle contre Nintendo.

Le peuple contre Nintendo pour la dérive du Joy-Con

Après avoir recueilli vingt-cinq mille plaintes individuelles d’associations dans des pays tels que la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Portugal, la Norvège, la Slovaquie, la Slovénie et la Grèce, l’Association européenne des consommateurs a traité sa propre plainte auprès des autorités compétentes de la Commission européenne pour les consommateurs protection. Cette plainte est basée sur “l’obsolescence prématurée et l’omission afin de tromper les informations clés des consommateurs sur la base de la directive de l’Union européenne sur les pratiques commerciales déloyales”. Selon cette association, 88% des propriétaires d’une Nintendo Switch ont déclaré avoir eu des problèmes avec les leviers de commande au cours des deux premières années. utilisation de la console. L’objectif de cette plainte de l’Association européenne des consommateurs est que Nintendo répare officiellement les commandes gratuitement et informe ses consommateurs de la limitation actuelle de la durée de vie utile du Joy-Con. Pour reprendre les mots de Monique Goyens, présidente de l’association: “Nintendo doit maintenant trouver des solutions appropriées pour les milliers de consommateurs touchés par ce problème.”

Comme toujours toutes ces plaintes, les choses ont tendance à aller lentement mais en tant que consommateur dont la garantie a déjà été remplie, je suis le premier à être heureux que la chose devienne sérieuse et j’espère que Nintendo Europe décidera de se prononcer et de prendre les mêmes mesures que sa sœur américaine. Seguirá sin ser la solución definitiva, pues cada una serie de meses habrá que mandar los mandos (o la consola si es una Nintendo Switch Lite) a reparar durante una semana, pero al menos sabremos que será una reparación gratuita y podremos vivir con algo menos de peur.

Voir également

La source