Accueil Technologie Les 5 types de consommateurs laissés par la pandémie selon Google

Les 5 types de consommateurs laissés par la pandémie selon Google

Il est clair que l’un des grands vestiges auxquels les marques sont confrontées à l’heure actuelle est de nouveaux consommateurs qui à plus d’un titre sont inconnus. Même pour les marques de la taille de Google, comprendre le marché laissé par la pandémie a été une tâche difficile, une situation facile à comprendre lorsque l’on examine comment les préoccupations qui tournent désormais autour des PDG et des directeurs marketing du monde entier.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et ce qui est désormais une priorité pour les entreprises est de maintenir une relation saine avec leurs clients et d’améliorer la connaissance du marché.

En principe, une étude récente signée par KPMG, après avoir recueilli les opinions de divers chefs d’entreprise, a conclu que pour 71% des CEOS, l’établissement de relations étroites avec leurs clients est l’objectif qu’ils poursuivront dans leur plan de reprise d’activité.

Bien que couvrir ce point efficacement se traduira par des revenus à moyen terme, les répondants de KPMG reconnaissent qu’avant de vendre, ils doivent travailler sur les sentiments que la pandémie laissera parmi les clients et les collaborateurs.

En fait, on estime que 65% des entreprises pensent que leurs nouveaux objectifs devraient désormais se concentrer sur la certitude des clients et des employés.

Pour atteindre ces objectifs, il faudra dans une large mesure avoir une connaissance claire du monde numérique, espace qui émerge aujourd’hui comme celui dans lequel se déroulent l’essentiel des relations entre marques, entreprises et consommateurs.

L’hypothèse est comprise par les CMO, qui assurent, selon une étude récente signée par la Confédération Européenne du Marketing (EMC) et le Deutsche Marketing Verband (DMV), qu’en 2021 les CMO auront trois aspects clés comme priorités: la numérisation, la gestion des données consommateurs et l’optimisation des budgets marketing.

Ainsi, 43% des directeurs marketing assurent que l’accélération de leurs processus de numérisation sera une priorité, un chiffre qui contraste avec les 14,1% enregistrés l’année dernière.

Dans ce scénario, les données fournies par une étude signée par l’équipe Market Insights de Google, en collaboration avec le cabinet de conseil The Cocktail Analysis, qui profile cinq types de consommateurs que la pandémie a laissés, ainsi que les clés pour conquérir chacun des segments décrits:

La peur

Bien que ce soit un sentiment partagé par les hommes et les femmes, la vérité est que Google identifie dans ce groupe, principalement, 57% des femmes de 44 ans de la classe moyenne et de l’enseignement supérieur. Son état d’esprit est caractérisé par des émotions de tristesse, de frustration, de perplexité et d’incertitude.

De ce groupe, plus de la moitié disent qu’ils maintiendront leurs dépenses au même niveau que l’année précédente, mais limiteront leurs dépenses dans certaines catégories comme la mode, par exemple, bien que des secteurs comme la beauté et les soins personnels maintiendront les mêmes préférence comme en 2020.

Clés des marques:

La crise ne les a pas affectés économiquement mais émotionnellement, les stratégies gagnantes seront celles de la compensation en consommation. Les produits préférés seront ceux qui vous permettront d’apporter les commodités et les avantages à l’intérieur de la maison.

Les habilités

Il s’agit principalement d’hommes d’environ 42 ans dont la situation économique est favorable.

Ses sentiments sont associés à la résignation, au calme, à l’optimisme et à la confiance, et il est prêt à maintenir le même niveau de vie.

Ce type de consommateur s’attend à dépenser plus pour les voyages et autres types de plaisir des personnes avec une augmentation de jusqu’à 20 pour cent de leur budget.

Clés des marques:

Groupe avec de nombreux projets d’avenir. Profil plus ouvert aux décaissements importants, aux plans vitaux et aux marques premium. Ils rejetteront les messages rappelant la pandémie.

L’espérant

Hommes et femmes de 45 ans en moyenne qui se situent dans le seuil inférieur de la classe moyenne.

Sa situation émotionnelle est caractérisée par des sentiments de frustration, de chagrin, de calme et d’espoir.

Dans cette montagne d’émotions, vos dépenses seront réduites, les catégories les plus touchées étant la mode, la beauté et les soins personnels.

De plus, 40 pour cent de ce groupe avaient des objectifs annuels (liés à une vie saine et au temps libre).

Clés des marques:

Les consommateurs se sont concentrés sur le quotidien et les soins personnels, une vie saine et du temps libre. Il y a des opportunités, par exemple, pour les marques de vêtements de sport et une alimentation saine à la maison. Les messages empathiques qui comprennent le consommateur et l’accompagnent dans ce processus seront bien reçus.

Le résistant

Les consommateurs à revenus limités qui se caractérisent principalement par des femmes qui expriment principalement des sentiments liés aux émotions négatives (frustration, tristesse, colère, apathie).

C’est un groupe qui a cessé de planifier son avenir, une situation qui en termes de consommation les amène à arrêter de dépenser pour l’essentiel.

Clés des marques:

L’empathie et la compréhension seront les plus recherchées parmi les marques liées aux stratégies de tarification et de promotion, ainsi qu’aux conditions flexibles adaptées au contexte. Tout ce qui peut être résolu ou fait à domicile sans entraîner de dépenses majeures sera bien accueilli.

Ceux qui sont sous le choc

C’est le profil dans lequel s’inscrivent les plus jeunes (principalement des hommes). Leurs émotions doivent passer par la frustration, la tristesse et le calme, ils ont donc décidé de réduire considérablement leurs dépenses pour s’occuper de certains aspects tels que la nourriture.

À peine un consommateur sur 10 de ce groupe prévoit des dépenses importantes en matière d’éducation et de voyage, tandis que 17% mentionnent que leurs objectifs annuels sont alignés sur les problèmes liés au travail.

Clés des marques

Les consommateurs du groupe veulent sortir de leur situation et chercher des projets avec une certaine ambition. Les messages des consommateurs en tant que stratégie de renforcement fonctionneront bien. Les produits et les actions qui les font s’activer et s’échapper à moyen terme seront la clé.