Accueil Technologie Smartphone La décision de neutralité du Net en Californie ouvre la porte à...

La décision de neutralité du Net en Californie ouvre la porte à un meilleur Internet

La neutralité du Net vient de remporter une victoire majeure grâce à une récente décision fédérale contre l’injonction de bloquer le California Internet Consumer Protection and Net Neutrality Act de 2018. Le projet de loi, également connu sous le nom de SB-822, a été rédigé pour la première fois en 2018 après l’administration Trump annulé les protections de neutralité du net un an auparavant. Il a été initialement bloqué par le ministère de la Justice, qui a abandonné le procès ce mois-ci, supprimant un obstacle majeur pour faire adopter le projet de loi. Cette décision récente en était une autre.

Cette décision porte un coup dur à certains des meilleurs opérateurs 5G et aux grandes entreprises de télécommunications comme AT&T, Comcast et Verizon, qui font tous pression contre la neutralité du net depuis des années, affirmant que le gouvernement fédéral a empêché les États de promulguer leurs propres lois sur la neutralité du net. Selon Barbara van Schewick, un professeur de droit de Stanford impliqué dans l’affaire, le juge n’a pas acheté leur argument.

Le juge a conclu que la loi repose sur une base juridique solide et que les FAI qui tentent de l’annuler ne prévaudront probablement pas. Le juge a conclu, comme je l’ai longtemps soutenu, qu’une agence qui dit qu’elle n’a pas le pouvoir de réglementer, elle n’a pas le pouvoir de dire aux autres qu’elle ne peut pas réglementer.

Le juge John Mendez, qui a présidé l’affaire, aurait pris un moment pour mettre en corrélation l’état actuel de la neutralité du Net avec l’impact des récentes tempêtes qui ont ravagé le Texas et laissé de nombreuses personnes sans électricité.

La présidente par intérim de la FCC, Jessica Rosenworcel, a longtemps défendu la neutralité du Net au cours de ses années en tant que commissaire de la FCC. Elle a également réagi à la décision, la qualifiant de «grande nouvelle pour une politique Internet ouverte».

Le projet de loi empêche les fournisseurs de services Internet (FAI) de s’engager dans des choses comme la priorisation payante, la suppression de certains contenus de l’allocation de données des utilisateurs en échange d’un gain monétaire, de ne pas divulguer avec précision la gestion et les performances du réseau, et d’autres actes anti-consommateurs.

L’auteur du projet de loi, le sénateur Scott Wiener, a célébré le moment comme une «grande victoire pour le libre accès à Internet».

Internet est au cœur de la vie moderne. Nous devrions tous pouvoir décider par nous-mêmes où nous allons sur Internet et comment nous accédons aux informations. Nous ne pouvons pas permettre aux grandes entreprises de prendre ces décisions à notre place.

L’association de télécommunications à l’origine du procès a fait valoir qu’une approche État par État ne fonctionnerait pas, déclarant qu’elle «semerait la confusion chez les consommateurs et découragerait l’innovation, tout comme l’importance du haut débit pour tous n’a jamais été aussi évidente», affirmant en outre qu’elle devrait être au Congrès de définir le mandat. En attendant que cela se produise, la Californie peut bientôt commencer à appliquer sa propre loi à l’intérieur des frontières de son État, ouvrant la porte à d’autres États pour emboîter le pas.