Accueil Technologie WhatsApp retarde ses nouvelles politiques de données de 3 mois

WhatsApp retarde ses nouvelles politiques de données de 3 mois

Ce ne sont pas de bons moments pour Facebook en ce qui concerne WhatsApp, et au moins pour le moment, il semble que leurs plans de transfert de données devront attendre. Et est-ce que les nouvelles politiques à cet égard ont généré un incendie qui persiste encore, et qu’il a contraint les responsables du réseau social à retarder la mise en œuvre des mêmes trois mois, qui ne s’appliqueront désormais qu’au 15 mai, par rapport au 8 février, date initialement prévue pour ce changement.

«Nous repoussons maintenant la date à laquelle les gens seront invités à examiner et à accepter les conditions. Personne ne verra son compte suspendu ou supprimé le 8 février. Nous allons également faire beaucoup plus pour éliminer les fausses informations sur le fonctionnement de la confidentialité et de la sécurité sur WhatsApp. Ensuite, nous informerons progressivement les gens pour qu’ils revoient la politique à leur propre rythme avant que les nouvelles options commerciales ne soient disponibles le 15 mai », déclare WhatsApp dans un article sur son blog officiel.

Différents régulateurs à travers le monde, voire certains en Europe malgré le fait que ces nouvelles réglementations ne s’appliqueraient pas dans l’Union européenne grâce à la protection fournie par le RGPD, ils ont menacé de prendre des mesures contre WhatsApp et Facebook au cas où les droits des utilisateurs pourraient être violés en raison de ce changement de politique, sans parler du grand nombre d’utilisateurs qui ont fait le saut vers d’autres services de messagerie instantanée ces derniers jours.

Comme WhatsApp l’a déclaré à plusieurs reprises, y compris dans l’entrée la plus récente de son blog, il y a eu beaucoup de confusion avec ces nouvelles politiques qui, comme indiqué, ne violent pas du tout la vie privée des utilisateurs et, au contraire, améliorent la sécurité et la fiabilité des processus lorsqu’un utilisateur utilise WhatsApp pour effectuer des achats dans des magasins hébergés sur le marché du service qui En fin de compte, c’est Facebook.

WhatsApp retarde ses nouvelles politiques de trois mois

Avis des nouvelles politiques WhatsApp dans l’Union européenne.

Si tel était le cas, l’erreur principale aurait été la manière dont Facebook a tenté d’imposer les nouvelles conditions aux utilisateurs de WhatsApp, avec une durée limitée, sans trop d’explications et, surtout, sans possibilité de les décliner. Il va maintenant falloir attendre d’entendre les explications des prochains mois, pour déterminer si tout n’est vraiment qu’un malentendu et si la vie privée des utilisateurs ne va pas être lésée par ce changement ou, au contraire, il faut appliquer celle de «Quand la rivière sonne, l’eau porte ».

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier, une fois de plus, que le cadre réglementaire de l’Union européenne est l’un des plus restrictifs au monde, c’est-à-dire qu’il est l’un de ceux qui défendent le plus et le mieux ses citoyens. indique l’entreprise elle-même, WhatsApp ne transfère pas de données à Facebook et ne le fera pas à l’avenir en ce qui concerne ses utilisateurs européens.