in

Tennis | Jeux Olympiques : Djokovic s’agenouille avec Zverev et dit au revoir au ‘Golden Slam’

Alors que personne ne s’y attendait, notamment après avoir regardé le premier set, Novak Djokovic a fait ses adieux ce vendredi au rêve de l’or olympique dans la catégorie individuelle en s’inclinant face à Alexander Zverev 1-6, 6-3 et 6-1.

Pour retrouver sa dernière défaite il a dû se déplacer le 16 mai lorsqu’il a cédé à Rafael Nadal en finale des 1000 Masters à Rome. La séquence de 22 victoires meurt à Tokyo.

Le Serbe, seul membre des “Big Three” à avoir assisté à l’épreuve olympique, ne pourra pas accrocher le métal le plus précieux après avoir déjà remporté l’Open d’Australie, Roland Garros et Wimbledon cette année. Ainsi se termine le rêve du ‘Golden Slam’.

C’est ensuite Zverev qui disputait la finale dimanche devant Karen Khachanov, bourreau lors de la première demi-finale de Pablo Carreo.

Le numéro un mondial, après avoir sauvé une balle qui casse dans le match d’ouverture, a mis le direct pour marquer le premier set. Avec 3-2 et service dans la suite, alors qu’il se rapprochait de la finale, il s’est tellement empêtré que son rival a signé les tableaux du tableau d’affichage avec quatre matchs consécutifs.

Le champion des 20 majeurs a profité de la pause de 10 minutes pour se réfugier dans les vestiaires du court central du complexe Ariake. Son langage corporel n’était pas le meilleur et il avait perdu la boussole du jeu.

Zverev a touché la blessure avec la troisième pause consécutive. Djokovic était à court d’arguments. Les coups de Sascha étaient plus forts, plus précis et plus profonds. Le Serbe a raté quatre options de pause pour égaler un match dans le troisième set.

La séquence a été étendue à huit matchs sans échec du Teuton. Nole était sur le fil et secouait la tête à son banc. Cinq “pauses” d’affilée semblaient trop, même pour lui. Les décrocheurs étaient devenus la ressource du premier favori de la peinture.

L’amour du pays lui a fait choisir d’être dans la capitale japonaise malgré les restrictions, de jouer sans public et le handicap que cela implique en termes de préparation à l’Open des États-Unis.

Mais l’ambition de Djokovic n’est pas mesurée. C’est pourquoi elle s’est également inscrite en mixte aux côtés de sa compatriote Nina Stojanovic, la 92e de la WTA et qui n’aurait jamais rêvé de se battre pour des médailles dans certains Jeux Olympiques.. Eh bien, ‘Nole’ lui a donné cette opportunité car aujourd’hui ils disputent la demi-finale de la spécialité contre les Russes Elena Vesnina et Aslan Karatsev.

André Agassi reste le seul joueur de tennis qui rassemble tous les grands titres dans sa paume. Djokovic devra attendre Paris 2024 et c’est loin pour un joueur de tennis qui vient d’avoir 34 ans. Il a la consolation de se battre pour le bronze demain.

Vous ne pouvez pas être ami avec les conservateurs ? 10z viral

Unleashed Rahm (65), co-leader à l’Open écossais