Tennis | JO : Djokovic : « Être étrange sans Nadal ni Federer »

Mis à jour le 22/07/2021 – 13:54

Novak Djokovic la route vers le ‘Golden Slam’ commence ce samedi à Tokyo: les quatre grands et l’or olympique dans la même saison. Aucun homme n’a réussi jusqu’à présent et le numéro 1 mondial peut imiter l’exploit de Steffi Graf en 1988.

« Je me sens très bien physiquement et mentalement. Je suis prêt à faire de mon mieux. », dit ‘Nole’, qui était déjà bronze à Pékin et a marqué pour la Serbie à Londres 2012.

Je me sens très bien physiquement et mentalement, je suis prêt à faire de mon mieux

Novak Djokovic, numéro 1 mondial du tennis

Le serbe est le grande attraction du tennis dans la capitale japonaise avant les pertes de Rafael Nadal, Roger Federer, Dominic Thiem, Denis Shapovalov ou Roberto Bautista. Il sera présenté le 24 contre le bolivien Hugo Dellien.

« Je n’ai pas beaucoup d’expériences au cours des 15 dernières années sans Rafa et Roger. Ce sera étrange, mais il y a plusieurs joueurs comme Tsitsipas, Medvedev, … candidats pour remporter une médaille », a-t-il reconnu.

Le numéro 1 mondial se sent chanceux de pouvoir participer à sa troisième épreuve olympique. « C’est un privilège de faire partie de l’équipe serbe aux Jeux pour la troisième fois. L’expérience olympique est l’une des plus spéciales. Pouvoir représenter son pays et faire partie d’une équipe me donne beaucoup d’énergie. Le ressenti est différent. Je représente toujours mon pays, mais cette fois je ne suis pas seul, l’esprit d’équipe est avec moi sur la piste. Ça donne des ailes pour faire mieux », a expliqué Djokovic lors de la conférence de presse avant le début de la compétition.

Faire partie d’une équipe vous donne des ailes pour faire mieux

Novak Djokovic, numéro 1 mondial du tennis

Bien qu’il ait déjà commenté à plusieurs reprises que son objectif est l’or olympique, il préfère pour l’instant se concentrer sur le prochain match. « Je suis dans une excellente position, mais je ne suis concentré que sur le prochain défi. Dans le passé, il y avait beaucoup de distractions. Nous parlerons de l’histoire si tout se passe bien à la fin du tournoi », a-t-il déclaré.

Votre dilemme sur l’absence d’un public

Quant à l’absence de public dans les tribunes, le vainqueur de 20 tournois du Grand Chelem, circonstance avec laquelle il s’était montré très critique, a reconnu que cela lui faisait douter de sa présence à Tokyo. « J’avais des doutes mais j’ai finalement décidé de venir et je suis heureux, car pour moi il y a beaucoup de belles choses dans les Jeux et j’essaie de me concentrer sur elles pour qu’elles inspirent mon jeu. » a ajouté le joueur. Pour lui, le public est  » l’une des grandes raisons pour lesquelles j’ai continué à jouer à un niveau professionnel pendant tant d’années.

Le Russe Daniil Medvedev, numéro deux mondial, Stefano Tsitsipas et Alexander Zverev sont les rivaux avec le plus de nom sur le papier et ceux qui tenteront de faire de l’ombre au Serbe.

Share