Teo González – L’actualité de Chihuahua – Entre les lignes

« Ce n’était pas une opération simple, mais je suis un chéri pieux, ici je me bats, je me remets », explique Teo González depuis sa chambre d’hôpital, après avoir subi une crise cardiaque et subi une intervention chirurgicale d’urgence.

Le comédien discute calmement et lâchement avec EL UNIVERSAL. Il assure que le changement physique d’un jour à l’autre a été drastique, positivement parlant.

Tôt jeudi matin, il s’est senti mal et a été immédiatement emmené par sa famille chez le médecin, qui a placé un stent (petit tube auto-expansible) dans l’artère principale du cœur.

« Je me sens très bien, je crois que dans un jour ou deux maximum ils me déchargeront, logiquement avec un traitement différent de ma vie, je vais devoir changer mes habitudes alimentaires et tout ce qui implique (pour) avoir subi une crise cardiaque. Béni soit Dieu, je vais très bien », confie l’homme de 60 ans.

« Dieu merci (le problème) a été réglé rapidement et voilà, comme pour le travail, ce que me dit le cardiologue », confie qui a plusieurs concerts programmés en novembre.

Et avec bonne humeur il dit qu’il a les ressources financières pour faire face à l’hospitalisation.

« Demain ou après-demain, ils me donneront la facture et là je le saurai », dit-il.

Connu sous le nom de « El Comediente de la Cola de Caballo », Teo aura 61 ans le 28 octobre.

À la fin des années 90, il était connu au niveau national grâce à l’émission nocturne « Le rythme de la nuit », de Jorge Ortiz de Pinedo, mais il avait déjà une carrière dans son León natal et dans des émissions de télévision à Guadalajara.

Les participants à des émissions telles que « Humor es los comediantes » et « La casa de la risa », ont participé en représentant le Mexique au Festival international de l’humour.

Informations sur El Universal

Share