«Tiburon» Acosta, va-t-il continuer sa séquence de victoires?

13/05/2021 à 14:12 CEST

.

Pedro Acosta (Red Bull KTM Ajo) n’a cessé de nous étonner depuis la saison 2021 déployé fin mars dans le Circuit international de Losail. Après avoir averti avec un formidable podium de départ, la recrue de Mazarrón a emmené le roller pour une promenade pour gagner les 3 prochaines courses, à la fois sur la piste qatari elle-même et en Portimao Oui Sherry, pour montrer qu’une étoile est née. Les enregistrements se sont succédés, amplifiant l’impact médiatique du pilote murcien, surnommé le «requin» de Mazarrón.

Avec 95 points sur 100 possibles à son actif, le «37» en veut plus. Beaucoup plus. La grande question du week-end du Grand Prix de France Moto3, qui se déroulera ce week-end sur le circuit du Mans, est de savoir si Acosta (KTM) pourra continuer sa séquence de victoires, dans laquelle il compte quatre chaînes de podiums sur quatre possibles. et parmi eux trois victoires consécutives.

Acosta, débutant au championnat du monde et à seulement 16 ans, il ne cesse d’étonner, de par son efficacité et sa confiance en soi, aussi bien locaux qu’étrangers, et s’il connaît le circuit français pour y avoir couru dans les catégories inférieures, il n’en est pas de même lorsque son entourage est les meilleurs pilotes dans le monde Moto3, mais cela ne semble pas trop d’importance pour le pilote murcien.

Le quartier des Finlandais Aki à l’ail il sera à nouveau la référence malgré sa jeunesse, mais tôt ou tard ses rivaux devront “se réveiller”, s’ils ne veulent pas que la saison finisse par devenir un “monologue” de l’actuel leader mondial, qui en a déjà plus deux gros prix devant son poursuivant immédiat dans le tableau des points.

Pedro Acosta a un avantage rassurant sur ses poursuivants immédiats, les Italiens Niccolo Antonelli (KTM) et Andrea Migno (Honda), sont respectivement à 51 et 53 points. Plus de deux courses de location pour le Murcien.

MotoGP sur DAZN disponible en direct et à la demande. Abonnez-vous et commencez votre mois gratuitement

Les Italiens aspirent aussi à vous surprendre Romano Fenati (Husqvarna) et Dennis Foggia (Honda), l’espagnol Jaume Masiá, son coéquipier actuel, Sergio Garcia (Gasgas) et son coéquipier Izan Guevara (Gasgas), le sud-africain Reliure Darryn (KTM), le hispanique-argentin Gabriel Rodrigo (Honda) ou les japonais Ayumu Sasaki (KTM) et Tatsuki Suzuki (Honda).

La représentation espagnole est l’une des plus larges de la catégorie et dans les premières positions, ils ont également tendance à “se battre”, bien qu’ils manquent de bons résultats, les pilotes aiment Jeremy Alcoba (Honda), Carlos Tatay (KTM), Xavier Artigas (Honda) ou Adrián Fernández (Husqvarna), frère de l’un des candidats à la victoire en Moto2, Raúl Fernández (Kalex).En Moto2, les “choses” sont beaucoup plus serrées en tant que leader de la catégorie, Remy Gardner (Kalex), àpénalités a un avantage de trois points sur «l’éternel candidat» pour le titre, les Britanniques Sam Lowes (Kalex) et six concernant Raúl Fernández (Kalex).

Lowes et Fernández savent ce que c’est que de monter sur la plus haute marche du podium, mais la cohérence a un prix et pour cette raison Remy Gardner, fils du champion du monde 500cc Wayne Gardner, Il est en tête du tableau des points mais avec quinze courses d’avance, la vérité est qu’il serait très risqué de parler dans ces conditions d’un leader clair ou d’un prétendant au titre.

En plus d’eux, il y a dans la catégorie des noms propres tels que ceux des Italiens Marco Bezzecchi (Kalex) et Fabio di Giannantonio (Kalex), de l’Américain Joe Roberts (Kalex) ou de l’Espagnol Arón Canet (Boscoscuro), Xavier Vierge ( Kalex), Augusto Fernández (Kalex) ou Jorge Navarri (Boscoscuro), en plus de l’Allemand Marcel Schrotter (Kalex) ou du Japonais Ai Ogura (Kalex), qui ont déjà montré un haut niveau de performance qui, à tout moment, pourrait leur permettre de faire le «saut de qualité» dans la poursuite de la victoire.

Un peu plus loin et à améliorer sont l’actuel champion du monde de Moto3, l’Espagnol Albert Arenas (Boscoscuro), ses compatriotes Héctor Garzó (Kalex) et Marcos Ramírez (Kalex), les Italiens Tony Arbolino (Kalex), Lorenzo Baldasarri (MV Agusta) et Lorenzo dalla Porta (Kalex), ou le pilote suisse «incombustible» Thomas Luthi (Kalex).